Cameroun- Lutte contre les violences et les messages de haines en milieu scolaire et communautaire : Les jeunes Elig Mfomo s’engagent.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
the sdgs winners
formation des élèves du cetic d'Endama

Pendant quatre jours, les jeunes volontaires de l’association The Sdgs Winners spécialisée dans la promotion des ODD, l’égalité de sexes et le peace building and developpement ont séjourné dans la localité d’Elig Mfomo, région du centre, département de la Lékié dans le cadre de la campagne #act4peace237 initiée par le mouvement Defy Hate Now.
Depuis quelques mois, le Cameroun come plusieurs pays d’ Afrique centrale fait face à une augmentation des actes d’incivisme caractérisées par la prolifération des scènes de violence enregistrées en milieu scolaires et l’amplification via les réseaux sociaux des débats à caractères tribaux dans lesquelles, les discours haineux occupent une bonne place. C’est fort de ce constat, que l’association The Sdgs Winners dans le cadre de la campagne #act4peace237 s’est donnée pour mission d’initier une série d’activité dont l’objectif est de sensibiliser et de former les populations locales et les jeunes en particulier sur les questions d’actualités liées à la promotion de la paix, la recrudescence de la violence en milieu scolaire et communautaire, la prolifération du Hate speech et des préjugées tribaux ainsi que la promotion du genre et de l’égalité de sexe au sein des familles.
Ainsi, du 24 au 27 janvier dernier, l’équipe The Sdgs winners constituée d’une dizaine de volontaire coordonnée par Emmanuel Batake, secrétaire exécutif de la plateforme a séjourné dans la ville d’Elig mfomo. Au total, 50 jeunes, élèves, présidents de clubs scolaires, d’associations et de coopératives ont été formés sur les Odd, le peace building, le genre et les techniques de médiation en milieu scolaire et communautaire. Par la suite, une dizaine d’associations de jeunesse et de développement de la ville a également bénéficié des séances de causeries éducatives sur le thème de la violence en milieu scolaire; des sessions d’information sur les ODD et leurs enjeux ; des ateliers d’échange et de formation sur la notion de genre et son impact pour le développement local ; ainsi que des travaux de groupes sur la thématique des dangers liés à l’usage des drogues et à la prolifération des messages haineux et tribalistes aussi bien à l’école, dans les communautés et sur les réseaux sociaux.
A la suite de ces sessions d’échanges et de formations, un campus tour des cinq heures de temps a été initié. Il consistait à sillonner les sept établissements de la ville à savoir le Lycée général d’Elig-mfomo, le Lycée général de Kokodo, le lycée général de Niga, passant par le lycée technique de Nkol-ossan, le cetic d’Elig-mfomo, le Cetic d’Endama, et le college IPPE. Dans chacun de ces établissements, les élevés ayant reçu des formations ont été présenté et invité à partager leurs nouvelles connaissances avec leurs camarades. Les chefs d’établissements quant à eux, se sont appuyés sur l’actualité nationale pour émettre le vœu de recevoir à nouveau la caravane #act4peace237 afin que les jeunes et les élèves puissent davantage être édifiés sur les notions de préservation de la paix, de non-violence, de GHM et des dangers liés à la consommation de stupéfiants.
Pour le député jeune de la localité Fabien Mvogo, coordonnateur de l’association jeunesse Unie pour le développement du Cameroun, partenaire à cette activité, « Une graine de paix, de tempérance, d’éthique et de civisme a été semée chez les jeunes de l’arrondissement d’Elig Mfomo. La violence, la discrimination, le tribalisme et les inégalités ne passeront pas par nos jeunes élèves et entrepreneurs, car ils sont désormais outillés pour y faire face ». Stanislas Ayissi, maire de la commune d’Elig Mfomo qui a pris part aux sessions de formation a quant à lui salué cette initiative qui, pour lui, permettra de prévenir l’augmentation des actes de violences et la croissance de l’incivisme dans nos établissements et sur les réseaux sociaux.
Lancée au mois de Novembre 2019, la campagne #Acts4Peace237 initiée par le Defy Hate Now vise à instaurer un climat de paix et de confiance entre les populations et les acteurs du développement local de façon à atténuer les discours de haine et la prolifération des actes de violences. Elle se déploie au Cameroun avec le soutien d’associations locales telles que the Sdgs winners, Loyoc, Association des Bloggeurs du Cameroun, Accords parfait, Mboalab, et GIDICom.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus