Monde

La Russie met sur liste noire plus de 200 Témoins de Jéhovah

MOSCOU –
Les autorités russes ont ajouté plus de 200 témoins de Jéhovah à un registre des extrémistes et des terroristes, a déclaré l'organisation dans un communiqué vendredi.

La dernière initiative de répression du groupe religieux coupe effectivement les croyants du système financier du pays, car le fait d'être sur la liste conduit au gel de ses comptes bancaires et à de sévères restrictions sur toutes les transactions financières.

La Russie a officiellement interdit les Témoins de Jéhovah en 2017 et a déclaré que le groupe était une organisation extrémiste. Le Kremlin a activement utilisé des lois extrémistes formulées de façon vague pour réprimer les militants de l'opposition et les minorités religieuses.

Depuis lors, des centaines de membres ont fait l'objet de descentes, d'arrestations et de poursuites. Vingt-quatre membres de l'organisation ont été condamnés, dont neuf ont été condamnés à des peines de prison, et plus de 300 personnes font actuellement l'objet d'une enquête pénale.

La plupart des croyants sur liste noire n'ont pas encore été condamnés mais font l'objet d'une enquête, ont déclaré les Témoins de Jéhovah.

Jarrod Lopes, porte-parole du siège mondial des Témoins de Jéhovah aux États-Unis, a déclaré vendredi que les autorités russes "diffament les témoins de Jéhovah, les empêchant de subvenir à leurs besoins fondamentaux".

"De toute évidence, la Russie a effectivement rétabli sa période la plus sombre de l'histoire en persécutant sans relâche les Témoins de Jéhovah, tout comme ses prédécesseurs soviétiques intolérants", a déclaré Lopes.

Le registre, disponible sur le site Web de Rosfinmonitoring, l'agence russe de renseignement financier, contient actuellement plus de 9 500 noms. Il ne précise pas l'affiliation d'une personne à une organisation. L'Associated Press a pu identifier au moins deux dizaines de Témoins de Jéhovah sur la liste.

Les responsables de Rosfinmonitoring ne confirmeraient ni ne démentiraient l'inscription sur la liste noire des témoins de Jéhovah à l'Associated Press, affirmant qu'ils ajoutent des personnes au registre sur la base des informations fournies par les forces de l'ordre.

La répression contre les membres du groupe se poursuit malgré la promesse du président russe Vladimir Poutine d'examiner "cette absurdité totale".

"Les Témoins de Jéhovah sont également chrétiens, donc je ne comprends pas très bien pourquoi les persécuter", a déclaré Poutine lors d'une réunion avec le Conseil présidentiel des droits de l'homme en 2018.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.

Send this to a friend