Sports

Interdiction de l'UEFA à Manchester City: chronologie des événements

Après que l'UEFA a annoncé l'interdiction de deux saisons pour Manchester City, nous avons examiné comment elle en était arrivée à ce stade.

Manchester City fait face à un avenir immédiat incertain en compétition européenne après que l'UEFA a annoncé une interdiction de deux saisons pour le club de Premier League vendredi.

Le principal organe directeur du football européen, qui a également infligé une amende de 30 millions d'euros, a jugé la ville coupable de «violations graves» de sa réglementation sur le fair-play financier (FFP).

Il a marqué la fin d'une longue enquête sur les affaires financières de la ville, qui a été lancée à la suite d'une série d'allégations formulées par la publication allemande Der Spiegel en novembre 2018.

La ville a nié tout acte répréhensible tout au long du processus et a immédiatement annoncé son intention de faire appel de la décision.

Ci-dessous, nous revenons sur la façon dont ce point a été atteint.

Novembre 2018: des allégations de fuite de football émergent

Cela fait 15 mois que Der Spiegel a publié une foule d'articles affirmant que les champions en titre de la Premier League bafouaient de manière flagrante les lois FFP de l'UEFA. La publication allemande aurait obtenu les informations des lanceurs d'alerte Football Leaks et affirmé que le régime de la ville de Sheikh Mansour avait conclu des accords de parrainage de plusieurs millions de livres avec des sociétés d'Abu Dhabi, en utilisant la fortune de leur propriétaire, pour respecter les règles financières. Il a également été affirmé que City avait conclu un accord favorable de l'UEFA pour dépenses excessives en 2014. City a déclaré en réponse: "La tentative de nuire à la réputation du club est organisée et claire".

Novembre 2018: l'UEFA avertit que l'enquête FFP de la ville pourrait rouvrir

L'UEFA a déclaré qu'elle envisagerait de rouvrir une enquête de 2014, qui a condamné City à une amende et à des restrictions sur la taille de l'équipe de Ligue des champions si "de nouvelles informations sont révélées". Début décembre, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a déclaré: «Nous évaluons la situation. Nous avons un organisme indépendant qui y travaille. Très bientôt, vous aurez une réponse sur ce qui se passera dans ce cas concret. »

Mars 2019: l'UEFA ouvre une enquête officielle

Il y a presque un an, l'UEFA a officiellement ouvert une enquête sur les allégations de Der Spiegel, le président de la commission de contrôle financier des clubs et l'ancien Premier ministre belge Yves Leterme avertissant que la «peine la plus lourde» encourue par la ville est «l'expulsion des compétitions de l'UEFA». City a déclaré: «Les accusations d'irrégularités financières sont entièrement fausses. Les comptes publiés du club sont complets et complets et constituent une question d’enregistrement juridique et réglementaire ».

Mai 2019: la ville réagit aux rapports d'interdiction

Après que le New York Times eut appris que City risquait une interdiction d'un an de l'UEFA, le club a publié une déclaration faisant part de sa crainte que sa "bonne foi" dans l'enquête de l'UEFA sur leurs affaires financières ne soit "déplacée".

Mai 2019: un «processus hostile» critiqué par la ville

Plus tôt dans l'année, Leterme avait déclaré au magazine belge Sport and Strategy que City devrait faire face à une interdiction de compétition UEFA si les allégations étaient prouvées. Une déclaration du club, formulée avec force, a qualifié l’enquête du CFCB de «processus hostile» après que l’enquête eut été renvoyée à la chambre de jugement du corps pour décision finale après la fin de l’enquête de Leterme. Le club s'est dit "déçu mais malheureusement pas surpris" par la décision.

Novembre 2019: des rapports indiquent que la ville devrait éviter l'interdiction

Vers la fin de l'année dernière, il a été signalé que l'UEFA avait du mal à faire respecter ses règlements FFP et City ne pourrait éviter une interdiction et s'échapper qu'avec une amende.

Novembre 2019: le TAS juge l'appel de la ville «irrecevable»

En juin de l’année dernière, City a fait appel de l’enquête de l’UEFA sur des allégations de violation de la FFP devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Cependant, cinq mois plus tard, le TAS a déclaré l'appel de la ville "irrecevable" car l'UEFA n'était pas parvenue à une décision définitive sur l'affaire.

Février 2020: l'UEFA annonce une interdiction

Après un long processus, l'UEFA a annoncé que City avait été frappé d'une interdiction de compétition européenne de deux ans et d'une lourde amende de 30 millions d'euros. La Chambre d'arbitrage de la CFCB a déclaré City coupable d'avoir «surestimé ses revenus de parrainage dans ses comptes et dans les informations sur l'équilibre financier soumises à l'UEFA entre 2012 et 2016». City a de nouveau remis en question le processus d'enquête et a annoncé son intention de lancer un appel auprès du TAS «dans les meilleurs délais».

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.

Send this to a friend