La Tunisie interdit le niqab dans les bâtiments du gouvernement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a interdit le port du niqab, qui recouvre tout le visage, à l’exception des yeux, dans les bureaux du gouvernement, pour des raisons de sécurité.

La commande intervient après trois attentats-suicides à la bombe dans la capitale, Tunis, en l’espace d’une semaine.

Un groupe de défense des droits a exhorté le gouvernement à veiller à ce que l’interdiction soit temporaire.

Le niqab est porté par certaines femmes musulmanes comme interprétation d’une tenue vestimentaire modeste et comme symbole de la foi religieuse.

Le dirigeant tunisien de longue date, Zine al-Abidine Ben Ali, a interdit le niqab et le hijab dans les bâtiments de l’État, mais ceux-ci ont fait demi-tour après son éviction en 2011.

Le bureau de M. Chahed a publié vendredi une circulaire « interdisant l’accès aux administrations et aux institutions publiques à toute personne ayant la tête couverte … pour des raisons de sécurité ».

Le militant Jamel Msallem, de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme, a demandé au gouvernement de veiller à ce que cette mesure soit temporaire.

« Nous sommes pour la liberté de s’habiller, mais aujourd’hui, avec la situation actuelle et les menaces terroristes en Tunisie et dans toute la région, nous trouvons des justifications pour cette décision », a déclaré M. Msallem à l’AFP.

Il a demandé au gouvernement de lever l’interdiction dès le retour d’une « situation sécuritaire normale en Tunisie ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus