France: un homme trouve sa jambe amputée sur des paquets de cigarettes sans consentement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un homme de 60 ans vivant dans l’est de la France a déclaré qu’il était abasourdi d’apprendre qu’une photo de sa jambe amputée avait été utilisée sur des paquets de cigarettes, en guise de mise en garde contre le tabagisme, sans son consentement.

La photo était affichée sur des paquets de cigarettes, à côté du message « Fumer obstrue les artères ».

Mais l’Albanais, qui vit à Metz, affirme avoir perdu une jambe à la suite d’une fusillade survenue en 1997 en Albanie.

Son avocat contacte la Commission européenne pour savoir ce qui s’est passé.

Son fils a découvert la photo – portant des brûlures et des cicatrices reconnaissables – lorsqu’il avait acheté un paquet de tabac à rouler l’année dernière au Luxembourg, rapportent les médias français.

Il a rapporté le paquet chez lui à sa famille.

« Il (mon frère) revenait du Luxembourg. Sans dire un mot, il a mis une grosse boîte de tabac à rouler sur la table », a déclaré sa sœur au journal régional Le Républicain Lorrain.

« Nous étions abasourdis. Nous n’y croyions pas. »

La famille a pensé qu’il s’agissait bien d’une image de la jambe du père.

« C’est à notre père. Ses cicatrices sont caractéristiques », a ajouté la fille.

Mais l’homme dit qu’il n’avait jamais accepté que la photo soit utilisée. Il pense que cela a été pris dans un hôpital local où il s’est rendu pour savoir s’il pouvait être équipé d’un appareil de marche.

Il marche avec des béquilles depuis plus de 20 ans à la suite d’une fusillade survenue en Albanie en 1997, au cours de laquelle il a perdu une jambe.

‘Trahi’
Antoine Fittante, l’avocat de la famille, confirme que c’est la jambe de l’homme.

« Chaque cicatrice est spécifique, unique. Cet homme a également des marques de brûlures sur l’autre jambe, c’est très clair. Un expert n’aura aucun problème à identifier l’image.

« Il est assez incroyable qu’une personne se retrouve sans son accord sur les paquets de cigarettes dans toute l’Union européenne », a déclaré M. Fittante.

« Mon client se sent trahi, blessé dans sa dignité, en voyant son handicap [affiché] sur des paquets de cigarettes dans des tabacs; il faut avouer que ce n’est pas très agréable. »

M. Fittante a écrit à l’hôpital pour savoir comment les photos avaient été utilisées.

La Commission européenne a été contactée car elle est responsable de la distribution de telles images sur tous les paquets de cigarettes de l’UE.

M. Fittante dit que la commission utilise normalement des images d’une base de données, qui sont vérifiées et publiées avec le consentement de la personne présentée.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus