Divertissement

Zone interdite consacré ce dimanche soir aux tests ADN, interdits en France (extrait).

Un document d’Anaïs Ciura & Selma Schnabel diffusé ce dimanche 3 novembre à 21h10 sur M6. Durant le magazine Capital, présenté par Ophélie Meunier.

Les tests ADN sont l’un des cadeaux les plus offerts aux États-Unis. En France, plus de 100.000 personnes les auraient déjà utilisés. Encore interdits dans notre pays, ils sont pourtant faciles d’accès sur Internet. Quelques gouttes de salive, quelques semaines d’attente, et l’utilisateur connaît l’origine géographique de ses ancêtres. Il découvre aussi le nom de personnes dont le séquençage ADN est très proche et qui ont accepté de partager leurs données.

Certains font le test pour s’amuser et découvrent fortuitement un secret de famille : une sœur cachée, un père qui n’est pas celui qu’on croit …. D’autres s’en servent pour mener l’enquête sur leurs origines. Pour eux, ces tests sont alors une incroyable chance de retrouver un membre de leur famille biologique.

Michèle, qui n’a jamais connu ses parents, épluche les archives administratives depuis cinquante ans à la recherche d’une piste. Mais devant les caméras de Zone Interdite, ce sont les tests ADN qui vont résoudre son énigme. Michèle va enfin connaître son histoire et rencontrer les siens.

Carine, elle, est persuadée d’être au cœur d’un secret de famille. Son frère jumeau aurait disparu à la maternité. Elle cherche à comprendre pourquoi et qui aurait pu l’adopter ? Pour trouver des réponses, Carine mène l’enquête aidée par sa tante et son mari mais elle mise surtout sur les tests ADN pour retrouver son jumeau.

Quant à Nelly, son histoire est à peine croyable. En faisant un test ADN, elle s’est découvert une immense famille … Issue d’un don de sperme, elle a pu identifier son père biologique grâce au test. Mais surtout elle a appris que son donneur, le père de celui-ci ainsi que son grand-père ont tous les trois donné leur sperme entre les années 60 et les années 80. A eux trois, ils ont potentiellement engendré plus de 150 enfants. Ainsi, en quelques mois, Nelly a rencontré plus d’une vingtaine de nouveaux cousins, oncles, tantes et peut être bientôt demi-frères et demi-sœurs …

Arthur, lui aussi est né grâce à d’un don de sperme. Il a été le premier en France à retrouver son père biologique grâce à un test ADN. Mais dans notre pays, au nom de l’anonymat du don de sperme, rencontrer son donneur est interdit. À chaque fois qu’il lui rend visite, Arthur se met hors la loi et risque théoriquement 7.500 euros d’amende. Aujourd’hui, il milite avec sa femme Audrey, elle aussi, issue de don, pour que toutes les personnes conçues comme eux, puissent accéder à leurs origines. Car si la révision de la loi de bioéthique lève aujourd’hui potentiellement l’anonymat des futurs donneurs, elle n’est pas rétroactive.

Comment fonctionnent les tests ADN ? Et où sont stockées nos données génétiques ? Pour le savoir, l’équipe de ce reportage s’est rendue aux Etats-Unis, dans l’un des plus importants laboratoires qui se partagent ce marché. Là-bas, les tests ADN sont en vente libre et plusieurs millions d’Américains s’y sont déjà soumis. Parmi eux, Aaron, un célibataire, qui a donné son sperme il y a 20 ans et qui, grâce aux tests ADN, a retrouvé une dizaine d’enfants biologiques. Aujourd’hui, il vit d’ailleurs une histoire d’amour incroyable avec la mère biologique de l’une de ses filles !

Si ces tests ADN – dits récréatifs – signent aujourd’hui la fin des secrets de famille, leur interdiction en France, laisse tous ceux qui bravent la loi, face à eux-mêmes, sans aucun accompagnement au moment de découvrir une autre vérité sur leur propre vie.

Crédit photo © Jean-Brice Lemal – M6.

Comments

0 comments

Loading...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.