Monde

Brexit : Boris Johnson en tournée sur les terres du Nord arrachées aux travaillistes

Au surlendemain de sa victoire aux législatives britanniques, Boris Johnson a appelé samedi à l’unité du pays, depuis la circonscription ouvrière et pro-Brexit de Sedgefield, dans le nord du Royaume-Uni.

À peine la victoire prononcée, le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est lancé, samedi 14 décembre, dans une tournée sur les terres arrachées aux travaillistes.

Les conservateurs ont remporté jeudi les élections législatives britanniques avec 365 sièges (+48) sur les 650 disponibles à Westminster, grâce à la prise de circonscriptions ouvrières acquises depuis des décennies aux travaillistes, mais favorables au Brexit.

Celle de Sedgefield, fief de l’ancien Premier ministre travailliste Tony Blair, en fait partie. C’est ici que c’est rendu samedi Boris Johnson pour savourer sa victoire.

La décision « irrésistible » des Britanniques de « réaliser le Brexit »

« J’imagine les électeurs avec leur crayon, hésitants au-dessus du bulletin de vote, avant de finalement cocher la case ‘Conservateurs’ », a narré Boris Johnson lors d’un discours dans un club local de criquet, devant une foule de partisans et certains de ses députés nouvellement élus.

« Je sais que des gens ont peut-être rompu des habitudes de votes ancrées depuis des générations en votant pour nous », a-t-il ajouté, promettant à ces électeurs de « s’acquitter de la confiance » qu’ils ont placée en lui.

Selon Boris Johnson, sa victoire résulte de la « décision irréfutable, irrésistible et incontestable » des Britanniques d’enfin « réaliser le Brexit » au 31 janvier, grand mantra de sa campagne.

Protection de l’emploi : Boris Johnson attendu au tournant 

Après plus de trois ans de déchirements depuis le référendum de 2016, où les Britanniques avaient voté à 52% pour une sortie de l’Union européenne, le leader conservateur joue désormais la carte de la réunification.

« J’appelle tout le monde à tourner la page et à commencer à panser les blessures », avait-t-il déclaré la veille, lors d’une courte allocution devant le 10, Downing Street. Il avait insisté sur sa volonté de se concentrer désormais sur des priorités comme la santé, la sécurité, l’éducation et les infrastructures.

Le secrétaire général adjoint du Congrès des syndicats, Paul Nowa, a demandé au Premier ministre conservateur de « joindre les actes à la parole » et « de collaborer avec les syndicats, s’engager avec les travailleurs ».

S’exprimant samedi matin sur la BBC, Paul Nowa a intimé au dirigeant conservateur de « respecter ses engagements auprès des électeurs du nord-est et des Midlands, qui ont peut-être pour la première fois voté pour lui ». Il l’a sommé de respecter ses promesses en réalisant « un Brexit qui protège l’emploi et le droit du travail ».

Comments

0 comments

Loading...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.