Jardim garde son sang-froid dans un avenir incertain à Monaco

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Leonardo Jardim semble être sous pression à Monaco, mais il maintient qu'il n'est pas préoccupé par son avenir.

L'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim insiste sur le fait qu'il reste calme sur son avenir au sein du club de Ligue 1, malgré sa position apparemment menacée.

Jardim est dans son deuxième temps à la tête de Monaco, après avoir guidé l'équipe vers le titre de champion et une demi-finale de Ligue des Champions en 2016-17.

Son premier relais a pris fin en octobre 2018, lorsqu'il a été limogé alors que Monaco languissait dans le bas de la Ligue 1.

Cependant, Jardim était de retour au club en janvier, remplaçant son successeur Thierry Henry, qui n'avait pas réussi à améliorer les résultats.

Monaco occupe le neuvième rang de Ligue 1 après 17 matchs en 2019-20, après avoir remporté sept matches et subi six défaites, ce qui porte à croire que Jardim est sur le point de perdre sa position.

Pourtant, l'homme de 45 ans affirme qu'il ne ressent pas la pression et n'a pas besoin du soutien public du conseil d'administration de Monaco ou des médias.

«C’est un problème qui concerne tous les entraîneurs. Tous les entraîneurs sont en danger. Je ne suis pas celui qui devrait faire le point ", a déclaré Jardim lors d'une conférence de presse avant la réunion de Monaco avec Lille samedi.

«C’est mon travail et celui de mon personnel de travailler chaque semaine pour atteindre nos objectifs. Je suis calme toute l'année.

«Je ne suis pas venu ici avec une bouteille de champagne lorsque nous nous sommes qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions ou lorsque nous venions de remporter le trophée. Nous sommes restés sur le podium quatre années de suite.

«Aujourd'hui, je ne viens pas ici la tête baissée non plus. C’est mon travail et ma personnalité. Je travaille depuis 20 ans maintenant. Je n'ai pas besoin d'avoir une tape dans le dos par le conseil d'administration chaque semaine pour me dire qu'ils aiment ce que je fais.

«Le conseil m'a demandé de revenir. Je sers le club. Nous sommes en train de constituer une nouvelle équipe. Ça me suffit. Je n'ai pas besoin des médias ou du conseil d'administration pour me donner une tape dans le dos. »

Le milieu de terrain monégasque Tiemoue Bakayoko, quant à lui, affirme que ce sont les joueurs qui doivent s'améliorer, pas Jardim.

"C'est dommage! Le fan ne devrait pas demander la démission de Jardim car nous sommes ceux sur le terrain. Les joueurs sont les plus grands coupables », a déclaré Bakayoko.

«L'entraîneur a fait des choses incroyables pour le club et a déjà fait ses preuves et nous n'avons pas rendu la pareille sur le terrain. C'est dommage mais je peux comprendre les fans car nous avons offert une très mauvaise performance (dans une défaite 3-0 contre Lille en Coupe de la Ligue).

«Je peux comprendre que les fans manquent de patience. Nous soutenons tous l'entraîneur. Nous sommes les principaux coupables; nous n'en faisons pas assez.

«Nous pouvons évidemment entendre tout ce qui se dit sur l'entraîneur. Nous sommes tous derrière lui. La meilleure façon de le soutenir est de gagner des matchs et de bien performer sur le terrain. »

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available