C'était une pénalité – Aucune plainte VAR du patron de Burnley Sean Dyche

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Burnley a semblé avoir été difficile à faire au cours de la première moitié de sa défaite 3-0 à Chelsea, mais Sean Dyche n'a eu aucun scrupule à prendre les décisions.

Sean Dyche a refusé de blâmer VAR pour la défaite 3-0 de Burnley en Premier League à Chelsea.

Le penalty de Jorginho en première mi-temps et les buts de Tammy Abraham et Callum Hudson-Odoi ont permis aux hommes de Frank Lampard de reprendre le chemin de la victoire à Stamford Bridge samedi.

Burnley pensait qu'ils avaient la tête grâce à Jeff Hendrick, mais Ben Mee a été jugé partiellement hors-jeu en acquiesçant le coup franc de Dwight McNeil sur le but.

Matthew Lowton a ensuite amené Willian à Jorginho pour expédier l'ouvreur et Dyche n'a eu aucune plainte.

«Ils étaient trop forts. Nous sommes un peu tendus à la minute mais j'aime toujours le onze de départ », a déclaré le manager des Clarets à BBC Match of the Day.

«Nous nous sommes assez bien entendus dans la période d'ouverture, mais nous donnons ensuite un penalty.

"Il essaie de se retirer mais c'est toujours une pénalité, il prend contact."

Les images VAR relayées aux diffuseurs pour mettre en évidence l'appel hors-jeu de Mee semblaient sans doute peu concluantes, mais Dyche, qui était en colère sur la ligne de touche à l'époque, n'était pas d'humeur à marchander sur des millimètres.

"C'est du hors-jeu, n'est-ce pas? Le débat peut continuer pour d'autres personnes, je dois être honnête », a-t-il déclaré.

«S'il est hors-jeu, il est hors-jeu. Il semble y avoir ce grand débat pour savoir s'il est un pouce hors-jeu. Alors qu'est-ce qu'ils vont faire?

«Mettez la tolérance comme deux pouces, trois pouces? Nous aurons une tolérance de quatre pouces.

«Où tracez-vous la ligne? S'il est hors-jeu, il est hors-jeu. "

Le seul incident avec lequel le patron de Burnley a contesté était une poussée sur James Tarkowski dans la préparation d'Abraham, passant devant les efforts boiteux du gardien Nick Pope sept minutes avant la mi-temps.

«Je ne suis lésé que par le second parce que nous parlons tous de ce contact minimal dans la boîte – les gens se touchent l'épaule et leurs jambes s'effondrent. Ils reçoivent des sanctions », a-t-il déclaré.

"Si vous regardez, dans la préparation James Tarkowski est poussé dans le dos et alors il ne peut pas récupérer pour essayer de gagner la tête. Popey devrait s'en occuper, il le sait.

"Maintenant, avec VAR, je pense que même si c'est un contact mineur, je continue de voir des pénalités accordées pour un contact mineur. Ils doivent expliquer qui est un contact important ou non.

"C'est un moment vraiment important, bien sûr. 2-0 est difficile. "

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available