La grêle, les inondations et la poussière ont frappé l'Australie au milieu des incendies de forêt qui font rage

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

CANBERRA, AUSTRALIE –
Les tempêtes de poussière, la grêle et les inondations soudaines ont frappé les villes australiennes assiégées ces derniers jours, des conditions météorologiques extrêmes qui ont diminué la menace de nombreux incendies de forêt qui continuent de brûler dans le sud-est du pays.

Une tempête de grêle dans la capitale nationale Canberra a endommagé lundi des bâtiments publics, des entreprises, des maisons et des voitures, coupé l'alimentation de certaines banlieues, fait tomber des arbres, provoqué des inondations soudaines et blessé deux personnes, ont déclaré des responsables des services d'urgence.

À l'ouest, un nuage de poussière rouge de 300 kilomètres (186 miles) de large a été transporté par des rafales de vent jusqu'à 107 kilomètres (66 miles) par heure et est descendu sur les villes de Dubbo, Broken Hill, Nyngan et Parkes, frappées par la sécheresse. , ont rapporté les médias locaux. Une grande partie de la poussière provient de la terre végétale des fermes d'État de la Nouvelle-Galles du Sud.

"Cela fait partie intégrante de cette sécheresse record que nous avons en ce moment", a déclaré le maire de Dubbo, Ben Shields, à Nine Network Television.

La grêle a frappé Melbourne, la deuxième plus grande ville d'Australie, dimanche et d'autres tempêtes de grêle devraient revenir. La ville a été étouffée par la fumée des incendies de forêt lointains dans l'État de Victoria ces dernières semaines.

Des tempêtes inhabituellement intenses au cours du week-end ont provoqué des inondations soudaines dans les villes de Brisbane et de la Gold Coast, dans l'État du Queensland, juste au nord de la Nouvelle-Galles du Sud, où la plupart des destructions de feux de forêt ont eu lieu.

Les incendies ont fait au moins 28 morts depuis septembre, détruit plus de 2 600 maisons et rasé plus de 10,4 millions d'hectares (25,7 millions d'acres). La zone brûlée est plus grande que l'État américain de l'Indiana.

Les récentes précipitations généralisées en Nouvelle-Galles du Sud et à Victoria ont aidé mais n'ont pas éteint les incendies majeurs dans les deux États australiens les plus peuplés.

Les autorités ont averti que le danger d'incendie s'intensifierait cette semaine dans les deux États avec l'augmentation des températures et des conditions plus sèches.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available