Le prince Charles visite à Jérusalem le tombeau d'une grand-mère unique

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

JÉRUSALEM –
Vendredi, le prince Charles a rendu une visite solennelle au tombeau de sa grand-mère, qui a abrité des Juifs pendant l'Holocauste et dont la vie tumultueuse a été marquée par l'exil, la maladie mentale et une dévotion religieuse au service des nécessiteux.

La princesse Alice est enterrée dans l'église orthodoxe russe de Sainte-Marie-Madeleine, dont les dômes en oignon doré s'élèvent du mont des Oliviers, juste à l'extérieur de la vieille ville de Jérusalem. L'archimandrite Roman Krassovsky, chef local de l'Église orthodoxe russe, a fait visiter Charles à l'église du XIXe siècle, qui a offert des prières en tant que religieuses habillées d'hymnes chantés en noir.

Le prince de Galles n'a fait aucune déclaration publique, mais il a rendu hommage à sa grand-mère la veille au Forum mondial de l'Holocauste, auquel ont participé des dizaines d'autres dirigeants mondiaux et qui a coïncidé avec le 75e anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz.

"Je me suis longtemps inspiré des actions altruistes de ma chère grand-mère, la princesse Alice de Grèce, qui en 1943, à Athènes occupée par les nazis, a sauvé une famille juive en les emmenant chez elle et en les cachant", a déclaré Charles.

Elle est considérée comme l'une des justes parmi les nations, un honneur accordé par le mémorial israélien de l'Holocauste Yad Vashem aux non-juifs qui ont risqué leur vie pour sauver des juifs pendant l'Holocauste. Charles a dit que c'était une source d '"immense fierté" pour lui et la famille royale.

Elle est née princesse Alice de Battenberg en 1885. Elle était sourde de naissance et souffrait de maladie mentale, mais a réussi à consacrer une grande partie de sa vie à aider les pauvres, les malades et les réfugiés.

L'arrière-petite-fille de la reine Victoria a épousé le prince Andrew de Grèce en 1903 et a eu cinq enfants, dont le prince Philip, futur duc d'Édimbourg et épouse de la reine Elizabeth II. La famille a été conduite en exil à deux reprises, et la princesse a été diagnostiquée avec une schizophrénie paranoïde et a passé du temps dans un sanatorium après avoir subi une dépression nerveuse.

Elle est devenue religieuse grecque orthodoxe en 1928 alors qu'elle vivait en France, et est retournée seule à Athènes en 1940, vivant dans la résidence de trois étages de son beau-frère. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a travaillé avec la Croix-Rouge suédoise et suisse pour aider les personnes dans le besoin. Elle a ensuite fondé un ordre de religieuses connu sous le nom de Christian Sisterhood of Mary and Martha.

Lorsque les nazis sont entrés à Athènes en 1943, elle a abrité trois membres de la famille Cohen. Le père de la famille, l'ancien parlementaire Haim Cohen, était proche de la famille royale jusqu'à son décès cette année-là. La princesse Alice ne connaissait pas l'épouse de Cohen, Rachel, ou sa fille, Tilde, mais les a cachés dans son manoir de toute façon, et a ensuite abrité le fils de Rachel, Michael, également.

Yad Vashem dit que la princesse visitait régulièrement la famille et voulait en savoir plus sur leur foi juive. À un moment donné, lorsque des agents suspects de la Gestapo sont venus à la maison pour l'interviewer, la princesse a utilisé sa surdité pour éviter de répondre à leurs questions, a-t-il déclaré.

Cependant, sa propre famille a combattu des deux côtés de la Seconde Guerre mondiale. Le prince Philip a servi dans la marine royale britannique, tandis que ses gendres royaux allemands se sont battus pour les nazis. Les nazis et leurs collaborateurs ont tué 6 millions de juifs pendant la guerre.

Alice est décédée au palais de Buckingham en 1969 et a ensuite été enterrée dans l'église de Jérusalem. Elle avait demandé à être enterrée à côté de sa tante Elizabeth, la grande-duchesse de Russie, qui avait également consacré sa vie à la charité et avait été canonisée en tant que sainte orthodoxe russe. La tombe d'Elizabeth se trouve dans l'église elle-même, tandis qu'Alice a été enterrée dans une petite chapelle attenante.

Le prince William a visité la tombe d'Alice, son arrière-grand-mère, en juin 2018. Lors d'une visite en Terre Sainte en 1994, le prince Philip a planté un arbre à Yad Vashem en l'honneur de sa mère et a visité sa tombe.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus