Laminute.info: site d'actualité générale

L'ex-roi de Belgique contraint de reconnaître sa fille illégitime

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

BRUXELLES, BELGIQUE —
L'ancien roi de Belgique Albert II a admis lundi qu'il était le père d'une fille illégitime née d'une liaison il y a 51 ans après un résultat positif d'un test ADN qu'il a été contraint de subir.

Reconnaissant qu'il est le "père biologique" de l'artiste belge Delphine Boel, l'ex-monarque de 85 ans a déclaré dans un communiqué qu'il avait décidé de mettre fin à une bataille juridique de paternité "douloureuse" qui traîne depuis 2013, année de son abdication. et a perdu son immunité.

Albert avait nié à plusieurs reprises être le père de Boel, qui avait fait valoir ses droits au cours des deux dernières décennies avant de s'adresser aux tribunaux.

L'ancien roi a accepté en mai de l'année dernière de faire un test ADN pour résoudre le problème après qu'un tribunal de Bruxelles ait infligé une amende de 5 000 euros (5 500 dollars) pour chaque jour qu'il avait refusé.

Les avocats de Boel, maintenant dans la cinquantaine, ont déclaré dans un communiqué que les résultats indiquaient qu'Albert était en fait son père.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus