L'Europe évacue des citoyens de Chine, la Russie ferme la frontière

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

LISBONNE, PORTUGAL —
Les pays européens ont intensifié leurs efforts jeudi pour contenir le virus qui traverse le centre de la Chine, envoyant un avion de ligne affrété là-bas pour évacuer des centaines de citoyens européens, supprimant plus de vols commerciaux vers des destinations chinoises et gardant quelque 7 000 personnes sur un bateau de croisière pendant qu'un passager potentiellement infecté soit testé .

Signalant l'intensification des préoccupations internationales, l'Organisation mondiale de la santé à Gen a déclaré l'épidémie virale qui a rendu malade plus de 7800 personnes et causé 170 décès en Chine comme une urgence mondiale, tandis que la Russie a fermé sa longue frontière avec le géant asiatique.

Le Premier ministre russe Mikhail Mishustin a publié un décret ordonnant la fermeture temporaire de la frontière, qui s'étend sur 4 200 kilomètres (2 600 miles). En outre, tout le trafic ferroviaire entre la Russie et la Chine a été interrompu, à l'exception d'un train reliant Moscou et Pékin.

Un avion de ligne enrôlé pour l'évacuation a décollé jeudi matin d'un ancien aéroport militaire portugais au sud-est de Lisbonne transportant uniquement les pilotes et l'équipage.

Le capitaine Antonios Efthymiou a déclaré que le vol s'arrêterait à Paris pour récupérer une équipe de médecins et des membres d'équipage supplémentaires avant de se rendre à Hanoi, puis en Chine. Efthymiou a déclaré aux médias portugais qu'il ramènerait environ 350 Européens. Il a dit que l'équipage prendrait des précautions médicales spéciales mais n'a pas donné de détails.

La Grande-Bretagne a déclaré que son vol de rapatriement retardé pour 200 citoyens britanniques à Wuhan partirait vendredi, les Britanniques de retour étant mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. L'avion affrété par le gouvernement britannique devait rentrer plus tôt, mais il a été retardé car les autorisations du gouvernement chinois n'avaient pas été accordées.

Jusqu'à présent, la Chine a signalé 170 décès et au moins 7 736 cas confirmés de virus sur son continent. En dehors de la Chine, 82 personnes sont infectées dans 18 pays, selon l'OMS. Il s'agit à ce jour des 10 cas confirmés en Europe: cinq en France, quatre en Allemagne et un en Finlande.

La peur d'une femme de 54 ans présentant des symptômes pseudo-grippaux a conduit les autorités italiennes à garder 6 000 passagers et 1 000 membres d'équipage sur le bateau de croisière amarré au nord de Rome. La compagnie de croisière Costa Crociere a déclaré que la femme et son partenaire, qui ne présentaient aucun symptôme, ont été mis en isolement mercredi.

Les passagers ont été autorisés à débarquer jeudi après que les tests pour le nouveau virus en provenance de Chine soient revenus négatifs, a déclaré le capitaine des garde-côtes italien Stefano Varone. Le navire naviguait de Majorque, en Espagne, à Civitavecchia lors d'une croisière d'une semaine en Méditerranée.

La République tchèque a annoncé qu'elle cessait de délivrer des visas aux citoyens chinois en raison de l'épidémie. On estime que plus de 600 000 touristes chinois ont visité la République tchèque l'année dernière, en particulier sa vieille capitale mondiale, Prague.

Sur le plan de la vente au détail, le détaillant suédois de meubles et d'articles ménagers IKEA a annoncé que tous ses magasins en Chine continentale resteraient fermés pour protéger les clients et le personnel de l'épidémie. Les magasins sont un lieu de prédilection des citadins chinois, à la fois pour faire du shopping et simplement pour sortir.

De plus en plus de compagnies aériennes européennes ont annoncé l'arrêt de leurs liaisons avec la Chine, citant toutes des efforts "pour protéger la santé et la sécurité des clients et du personnel".

Air France a suspendu tous ses vols réguliers de passagers à destination et en provenance de Chine jusqu'au 9 février. Le transporteur français avait déjà suspendu ses vols vers Wuhan, l'épicentre de l'épidémie virale, et réduit le trafic vers Pékin et Shanghai. Air France a annoncé qu'elle offrira des vols spéciaux à partir de jeudi pour ramener certains clients et employés de Pékin et de Shanghai.

Scandinavian Airlines a annoncé qu'elle interrompait tous ses vols vers Pékin et Shanghai à partir de vendredi et jusqu'au 9 février. SAS propose 12 vols hebdomadaires réguliers de la Scandinavie vers la Chine.

La compagnie aérienne espagnole Iberia a interrompu les trois vols aller-retour par semaine entre Madrid et Shanghai en raison du virus, une décision qui se poursuivrait jusqu'en février.

La compagnie aérienne nationale finlandaise Finnair a déclaré qu'elle avait cessé d'accepter de nouvelles réservations sur ses vols vers la Chine continentale.

Ces annonces faisaient suite à des mesures antérieures visant à interrompre ou à réduire les vols vers la Chine d'autres compagnies aériennes européennes, notamment British Airways, Lufthansa, Austrian Airlines, Swiss et KLM, qui après le week-end ajoutent Pékin et Shanghai à sa liste de destinations chinoises suspendues.

Le virus provient de la famille des coronavirus, qui comprend le rhume mais aussi des maladies plus graves, comme le SRAS et le MERS.

Les passagers européens fuyant Wuhan par avion devraient rejoindre la France vendredi. Ensuite, ils seront mis en quarantaine pendant 14 jours, mais en compensation, ils seront installés dans une station balnéaire du sud avec vue sur la mer Méditerranée.

En revanche, les évacués américains de Chine sont détenus dans une installation militaire.

La station française se trouve dans la petite ville de Carry-le-Rouet. Son maire a protesté contre cette décision, craignant que cela ne tienne les gens à l'écart d'un festival culinaire local d'oursins ce week-end, a déclaré la directrice des communications de la mairie Peggy Molina. Mais le gouvernement français a simplement réquisitionné la station, a-t-elle déclaré.

Soulignant les préparatifs hâtifs des pays de l'UE pour répondre au virus, Molina a déclaré que la mairie n'avait été informée que jeudi qu'elle accueillerait les évacués à partir de vendredi.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available