Tuchel discute des problèmes du PSG en Ligue des champions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les difficultés du PSG en Ligue des champions sont bien documentées, bien que Thomas Tuchel se sent exagéré.

Thomas Tuchel estime que les combats en Ligue des champions du Paris Saint-Germain ont été exagérés dans une mesure similaire à la domination perçue de Roger Federer dans le tennis.

Depuis que Qatar Sports Investments (QSI) est devenu propriétaire du PSG en 2011, le club est obsédé par le succès de la Ligue des champions, dépensant de grandes sommes d'argent dans sa quête pour devenir la meilleure équipe d'Europe.

Mais en ce temps-là, ils sont allés le plus loin dans la compétition d'élite européenne en quarts de finale, subissant des effondrements éviscérés contre Barcelone et Manchester United en cours de route.

Cependant, avec Kylian Mbappe, Mauro Icardi et Neymar impressionnant cette saison, il y a une croyance que le PSG a un front trois capable d'établir la norme en Europe.

Le Borussia Dortmund attend le PSG dans les 16 derniers de la Ligue des champions de cette saison – avec le match aller prévu pour le 18 février – et Tuchel reste détendu malgré la pression extérieure, soulignant que, bien que Federer ait remporté plus de grands chelems que quiconque, il ne le fait pas gagnez-les tous.

"Si je vous dis de ne pas penser à un éléphant rose, vous y penserez", a déclaré Tuchel aux journalistes avant le choc de la Coupe de France mercredi avec Dijon.

«Vous devez accepter le contexte. J'ai dit après (avoir été éliminé par) Manchester United, "les gars, nous allons réessayer l'année prochaine".

"La phase de groupes, les 16 derniers, c'est comme ça. C’est pareil pour le tennis. Tout le monde pense que Roger Federer a toujours gagné, mais ce n'est pas comme ça.

«Nous sommes confiants, nous nous sommes améliorés. Nous avons un bon groupe. Je suis reconnaissant pour cette chance. Le premier match n'a jamais été un problème, tout le monde parlera du deuxième match. C'est du sport et cela doit rester du sport.

«On peut aussi dire que c'est de notre faute, avec les matches contre Barcelone et Man United. Nous avons perdu ces matchs là-bas et nous ne pouvons pas attendre que tout le monde soit super positif.

«Pour moi, cela ne change pas. Nous sommes ici tous les jours avec l'équipe, nous sommes très heureux d'être dans les 16 derniers. C'est un rêve pour tout le monde de jouer en Ligue des Champions avec un club comme le PSG.

«Nous restons toujours positifs, vous ne pouvez influencer le contexte qu'en donnant tout ce que vous avez. Cela dépend de nous, nous ne nous laissons pas influencer de l'extérieur.

«Le contexte ne facilite pas les choses, mais c'est le sport, c'est comme ça. Essayez, essayez encore et n'abandonnez jamais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available