La tactique du PSG de Thomas Tuchel n'est pas à blâmer pour la perte du Borussia Dortmund, déclare Presnel Kimpembe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les joueurs du Paris Saint-Germain et non les tactiques de Thomas Tuchel étaient en faute contre le Borussia Dortmund, a affirmé Presnel Kimpembe.

Presnel Kimpembe a accepté que les joueurs du Paris Saint-Germain soient tenus pour responsables de leur défaite 2-1 en Ligue des champions contre le Borussia Dortmund car les tactiques de Thomas Tuchel n'étaient pas en cause.

Tuchel est passé à une défense à trois, Marquinhos faisant la queue aux côtés de Kimpembe et du capitaine Thiago Silva à l'arrière pour accorder à Thomas Meunier et Layvin Kurzawa une plus grande licence d'attaque.

Cette décision ne semblait pas porter ses fruits, le PSG ayant été dominé par Dortmund et ayant subi une défaite en huitièmes de finale à la suite de l'attaque d'Erling Haaland, bien que Neymar ait marqué un but à l'extérieur potentiellement précieux.

Cependant, Kimpembe ne cherchait pas à blâmer la porte de l'entraîneur-chef.

Il a déclaré à RMC Sport: «Cela n'a rien à voir avec la tactique, c'est nous qui jouons. Les mêmes joueurs étaient sur le terrain.

«C'est à nous de montrer notre volonté et de faire ce qu'il faut pour remporter la victoire. Nous y sommes et nous avons perdu, mais nous avons encore un match retour à domicile. »

Meunier, qui ratera le match retour par suspension avec Marco Verratti, a suggéré que la fatigue était un facteur.

Le PSG jouait pour la 14e fois depuis la fin de la pause de mi-saison début janvier, bien que Tuchel ait apporté sept changements à l'équipe qui avait fait match nul 4-4 avec Amiens samedi.

"Nous pensions que (Dortmund) avait des problèmes défensifs, mais le problème est que nous n'avons pas créé beaucoup de chances", a déclaré Meunier à BT Sport. "C’est notre faute.

«Nous n’avions pas vraiment été précis dans les 20 derniers mètres. Je pense que vous pouvez voir un peu de fatigue. Nous avons joué près de 15 matchs depuis début janvier et vous l'avez vu. »

Pourtant, Meunier a toujours affirmé que le PSG méritait un match nul, ajoutant: «C'était vraiment difficile, vraiment intense. La première mi-temps était physiquement très exigeante.

«Peut-être que nous méritions un match nul, mais Dortmund était vraiment, vraiment bon. Ils ont joué comme l'équipe à domicile, comme ils ont l'habitude de le faire.

"Depuis le début de la saison, ils n'ont perdu aucun match ici à domicile. Nous avons vu aujourd'hui que c'était difficile. »

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus