Le Conseil de l'Association Internationale de Football exclut un changement immédiat de la loi sur le hors-jeu après Arsene Wenger flotte l'arbitre assistant vidéo – proposition VAR

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Arsene Wenger de la FIFA a suggéré que la loi sur le hors-jeu bénéficierait d'un ajustement rapide, mais l'IFAB a déclaré que tout changement serait dans des mois

L'organe qui régit les lois mondiales du football a exclu toute modification imminente de la règle du hors-jeu après que Arsene Wenger a proposé un changement à la suite d'une multitude de controverses VAR.

L'ancien patron d'Arsenal, Wenger, qui est maintenant le chef du développement du football mondial de la FIFA, a suggéré qu'un joueur ne devrait pas automatiquement être exclu du hors-jeu si une partie de son corps qui peut être utilisée pour marquer un but a dépassé le défenseur concerné.

Wenger a déclaré: «Il y a de la place pour changer la règle et ne pas dire qu'une partie du nez d'un joueur est hors-jeu, donc vous êtes hors-jeu parce que vous pouvez marquer avec ça. Au lieu de cela, vous ne serez pas hors-jeu si une partie du corps qui peut marquer un but est en ligne avec le dernier défenseur, même si d'autres parties du corps de l'attaquant sont devant.

"Cela va régler le problème et vous n'aurez plus de décisions concernant les millimètres et une fraction de l'attaquant devant la ligne défensive."

Wenger a toujours eu une voix éminente dans le jeu, mais il occupe désormais des fonctions au sein de l'instance dirigeante du football mondial, ce qui ajoute du poids à ces propositions.

Le Français, qui s'exprimait lors des Laureus Awards, a déclaré qu'il était "temps de le faire rapidement", ce qui a été interprété comme espérant que le changement pourrait intervenir avant l'Euro 2020.

Pourtant, l'International Football Association Board (IFAB) a indiqué qu'un changement de règle ne devrait pas être précipité.

Une assemblée générale annuelle de l'IFAB à Belfast le 29 février sera le premier point où l'idée de Wenger pourra être discutée. avec l’utilisation continue du VAR et ses "développements futurs possibles" à l’ordre du jour.

Cependant, ce sommet en Irlande du Nord ne verra pas la règle du hors-jeu révisée.

Le secrétaire général de l'IFAB, Lukas Brud, a déclaré à Sky Sports News: «Il n'y aura aucun changement de loi concernant le hors-jeu lors de l'assemblée générale annuelle de ce mois-ci.

"Nous accueillons favorablement les vues de M. Wenger et nous attendons avec intérêt d'en discuter en tant que groupe.

"Mais notre AGA est un point de discussion sur le hors-jeu et tout changement de loi ne suivra qu'après un nouveau dialogue dans le jeu au cours des prochains mois."

Le système d'arbitre assistant vidéo a provoqué de la frustration pour les joueurs, les fans et les entraîneurs cette saison, avec une multitude de buts refusés pour des décisions marginales de hors-jeu.

Olivier Giroud a vu une tête écartée lors de la défaite 2-0 de Chelsea contre Manchester United lundi après qu'un contrôle a montré qu'une partie de son pied était hors-jeu.

Il y a également eu des cas en Premier League où des buts ont été refusés en raison de la mesure que les attaquants étaient hors-jeu de leurs aisselles.

La règle actuelle stipule: «Un joueur est en position de hors-jeu si: toute partie de la tête, du corps ou des pieds est dans la moitié de l'adversaire (à l'exclusion de la ligne médiane) et toute partie de la tête, du corps ou des pieds est plus proche de la la ligne de but de l'adversaire que le ballon et l'avant-dernier adversaire. »

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available