Peut-être qu'il a raison – Pep Guardiola accepte Thomas Muller affirmant qu'il pense trop en Ligue des champions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Thomas Muller a récemment suggéré à Pep Guardiola de repenser la Ligue des champions – l'entraîneur de Manchester City reconnaît qu'il a peut-être raison.

Pep Guardiola admet que la récente suggestion de Thomas Muller selon laquelle l’entraîneur de Manchester City pense à l’opposition en Ligue des champions pourrait avoir du vrai, mais il pense que cela vient du désir de ne pas se préparer mal.

Muller a joué sous Guardiola pendant trois ans pendant le séjour de l'entraîneur calatan au Bayern Munich, et dans une récente interview avec The Athletic, il a suggéré que le patron de la ville en place souffre d'une incapacité à se concentrer sur un aspect.

L'attaquant allemand affirme que Guardiola est en conflit, ne sachant pas s'il faut modifier sa tactique et sa configuration pour s'adapter à l'adversaire dans les plus grands matchs, ou défendre sa philosophie de confiance.

Muller pense qu'une telle indécision mène à la confusion parmi les joueurs et contre les équipes les plus fortes qui peuvent se révéler fatales.

Prochain pour City and Guardiola est un voyage au Santiago Bernabeu pour affronter le Real Madrid en Ligue des Champions 16 matchs aller mercredi, et Guardiola reconnaît que Muller pourrait avoir un point, bien qu'il insiste sur le fait que cela ne devrait pas être considéré comme une critique.

"Quand un ancien joueur fait ce genre de déclaration, ce n'est pas une critique", a déclaré Guardiola lors de sa conférence de presse d'avant-match à Madrid. "Ce sont des informations pour moi. Je n'ai pas joué contre Madrid depuis cinq ans.

«C'est vrai, parfois je donne trop, (mais) Thomas et les autres joueurs ne peuvent pas dire que je ne les prépare pas pour un match, à Barcelone, au Bayern Munich ou à City, même dans les matchs que nous perdons.

«En tant que joueur, plus j'avais d'informations, mieux j'étais préparé pour y faire face. Cela m'a donné confiance.

"Peut-être qu'il (Muller) a raison, mais j'essaie toujours de leur donner confiance."

Le match de mercredi à Madrid sera la première sortie européenne de la ville depuis que l'UEFA a prononcé une interdiction de deux ans de la Ligue des champions pour des infractions au fair-play financier (FFP), ce que le club fera appel.

Depuis que la punition a été confirmée, les spéculations sont nombreuses sur l'avenir de Guardiola et de nombreux joueurs de City, mais il reste catégorique cette saison ne sera pas la dernière chance pour ses joueurs de gagner la compétition.

"En aucune façon. Ces joueurs auront de nombreuses opportunités de gagner », a-t-il déclaré. «Nous jouons une grande équipe. Nous connaissons le défi auquel nous devons faire face.

«Ce n'est pas le dernier. On ne sait jamais ce qui va se passer. Nous avons une opportunité, nous essayons d'être nous-mêmes.

«L'envie de gagner doit être là ou c'est impossible mais c'est juste un autre match. C'est tout."

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available