Laminute.info: site d'actualité générale

Coronavirus: le président de Marseille Eyraud et son homologue lyonnais Aulas se disputent le COVID-19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président marseillais Jacques-Henri Eyraud n'est pas d'accord avec le patron lyonnais Jean-Michel Aulas sur sa proposition de saison.

Le président marseillais Jacques-Henri Eyraud et son homologue lyonnais Jean-Michel Aulas ont été impliqués dans un naissain COVID-19 après que ce dernier a proposé d'annuler la saison de Ligue 1 au milieu d'un coronavirus.

La Ligue de Football Professionnel (LFP) a confirmé vendredi que tous les matches de Ligue 1 et Ligue 2 avaient été suspendus jusqu'à nouvel ordre dans le but de lutter contre la propagation du COVID-19, qui a fait plus de 5500 morts dans le monde.

Le président franc-parler de Lyon, Aulas, a appelé à la fin de la saison de Ligue 1, sans champion ni relégation – ce qui signifie que le Paris Saint-Germain, qui a 12 points d'avance sur la table en 28 tours, manquerait le titre.

La position d'Aulas a mis en colère Eyraud de Marseille, dont l'équipe est deuxième au classement, tandis que Lyon est septième et 10 points à la dérive des places de la Ligue des champions.

"Lorsque sa fièvre aura baissé, Jean-Michel Aulas verra l'obscénité de son opportunisme et retrouvera rapidement les valeurs qui font de lui un grand opérateur de football", a déclaré Eyraud au Journal du Dimanche.

«Nous connaissons bien le désir obsessionnel de Jean-Michel Aulas de défendre Lyon avec tout ce qu’il a. Mais cela prend le mickey. Aimez-vous vraiment le football quand, sans consulter personne, vous proposez d'annuler 28 jeux de matchs déjà joués. 25 200 minutes d'efforts, de joie et de moments difficiles. 25 200 minutes de partage de moments entre joueurs de Ligue 1.

«Faut-il les dissoudre en raison de l'égoïsme d'un individu qui veut son équipe en Ligue des champions? Du fait que ses joueurs lyonnais sont vous pour vous qualifier pour le plus gros lot, il reste une carte joker: le coronavirus. Il suffit simplement de faire disparaître ce championnat dans un placard de mauvais souvenirs et à Jean-Michel Aulas de lui administrer un vaccin anti-défaite. Allez, faisons comme si cette saison n’avait jamais existé. Laissez-nous nos mains avec une lotion qui détruit les résultats sportifs et efface la réalité du terrain.

«L'idée même d'utiliser ce défi généralisé à des fins personnelles est indécente. Soyons à la hauteur des valeurs du sport, soyons un exemple en tant que famille de football qui cherche à défendre l'intérêt général. »

Aulas a riposté via Twitter samedi, en écrivant: «C'est bon pour vous et vos disciples que le ridicule est moins mortel que le coronavirus. Pour tout le reste, j’espère de tout mon cœur que la ligue reprendra rapidement et que nous pourrons la terminer comme notre match de Ligue des champions et la finale de la coupe.

«Pour vous JH, les moments les plus difficiles ne font que commencer. Le football n'a jamais été le point fort de JH: après avoir suggéré d'augmenter le nombre de points qu'une équipe pourrait obtenir d'un match si elle marquait des buts hors des sentiers battus, la perte de 200 millions d'euros qu'il a accumulée en trois ans, malgré FFP (Financial Fair Play) lui permettant seulement d'avoir une perte de 30 millions d'euros, maintenant il s'est exposé à une poursuite en diffamation potentielle parce qu'il a déformé mes mots!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus