La sortie d'un jeu vidéo populaire mène à une longue file d'attente en dehors d'EB Games au milieu de l'épidémie de COVID-19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

TORONTO –
La sortie de deux jeux vidéo populaires a incité les joueurs de toute la ville à faire une pause sur certaines des mesures de distanciation sociale recommandées par les experts de la santé à la suite de l'épidémie de COVID-19.

Une longue liste s'est formée à l'extérieur d'EB Games sur la rue Yonge dans le centre-ville de Toronto alors que les gens attendent de mettre la main sur «Animal Crossing: New Horizons» et «Doom».

«En fait, j'aime vivre avec mes grands-parents, je dois donc être un peu plus prudent. J'ai un désinfectant pour les mains dans mon sac à dos. Comme si je fais très attention aux trucs », a déclaré vendredi CP24 une femme faisant la queue pour« Animal Crossing ».

"Mais je ne sais pas, quelque chose à propos de ce jeu, il suffit de venir et de mettre la main dessus."

Elle a déclaré que le jeu servait de distraction à tout ce qui se passait dans le monde extérieur.

"C'est un jeu sur la vie et sur le fait de vivre une vie qui est presque parfaite en quelque sorte", a-t-elle ajouté.

La décision de la société de garder les magasins ouverts intervient un jour après que la santé publique de Toronto a exhorté toutes les entreprises non essentielles de la ville à fermer pour aider à prévenir la propagation du virus.

Dans un communiqué publié sur le site Web de la société, EB Games a déclaré qu'il «travaillait avec diligence» pour fournir aux clients et au personnel «l'environnement le plus sûr possible».

La décision de procéder à la libération a été condamnée par le premier ministre de l’Ontario.

"C'est inacceptable", a déclaré Doug Ford. "Aux jeunes, s'il vous plaît, ne faites pas la queue, pratiquez la distanciation sociale, c'est inacceptable – c'est exactement ce qui cause la propagation."

Il a dit que tout parent qui savait que son enfant allait prendre les jeux aurait dû les en empêcher.

Il a également déclaré qu'il était "déçu" par la société d'avoir poursuivi la libération.

"Nous prenons des mesures pour instaurer de multiples pratiques de distanciation sociale dans nos magasins, comme autoriser seulement un maximum de 10 clients dans nos magasins à un moment donné, n'accepterons plus d'argent ou de transactions, annulant tous les événements de jeu et les activités de lancement à minuit jusqu'au un avis supplémentaire, introduisant des pratiques de gestion de ligne en magasin qui crée un périmètre de 1 mètre entre les clients dans les lignes de paiement, et encourageant les clients à tirer parti de nos capacités de commerce électronique en ligne et à livrer directement à leur domicile à partir de notre entrepôt ou de nos magasins », indique le communiqué de l'entreprise.

«Nous avons activement recherché des produits de sécurité et des fournitures sanitaires supplémentaires pour mettre en œuvre des pratiques de nettoyage intensifiées sur toutes les surfaces à point de contact élevé dans nos magasins, ainsi que des stations de désinfection des mains plus accessibles.»

La société a poursuivi en disant qu’aujourd’hui, les magasins ne permettraient pas la circulation sans rendez-vous et autoriseraient uniquement les clients ayant réservé un accès «Animal Crossing» et «Doom» au magasin à récupérer leurs jeux.

«Nous sommes tous dans le même bateau et nous continuons à surveiller de près la pandémie de COVID-19, en suivant les directives fournies par notre gouvernement canadien et l'Organisation mondiale de la santé, tout en satisfaisant la demande de nos joueurs pour le produit qu'ils souhaitent d'une manière qui protège à la fois notre clients et nos associés », a conclu la société.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus