Un responsable saoudien exhorte les musulmans à retarder les plans du pèlerinage contre le virus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

DUBAÏ, ÉMIRATS ARABES UNIS —
Un haut responsable saoudien a exhorté plus d'un million de musulmans ayant l'intention de se rendre sur les sites les plus sacrés de l'Islam pour effectuer le hajj de retarder la préparation de plans cette année en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus, selon des informations publiées mercredi, selon des commentaires suggérant que le pèlerinage pourrait être annulé.

En février, le royaume a pris la décision extraordinaire de fermer les villes saintes de la Mecque et de Médine aux étrangers à cause du virus, une mesure qui n'a pas été prise même pendant l'épidémie de grippe de 1918 qui a tué des dizaines de millions de personnes dans le monde.

Les restrictions se sont resserrées dans le royaume alors qu'il est aux prises avec plus de 1 500 cas confirmés de nouveau virus. Jusqu'à présent, le royaume a fait état de 10 morts. Le Moyen-Orient compte plus de 71 000 cas confirmés de virus, la plupart en Iran, et plus de 3 300 décès.

L'Arabie saoudite a interdit aux personnes d'entrer ou de sortir de trois grandes villes, dont La Mecque et Médine, et a imposé un couvre-feu nocturne à travers le pays. Comme d'autres pays du monde et du Moyen-Orient, l'Arabie saoudite a suspendu tous les vols commerciaux entrants et sortants.

"Le royaume d'Arabie saoudite est prêt à assurer la sécurité de tous les musulmans et ressortissants", a déclaré à la télévision d'Etat le ministre saoudien du Hajj et de la Omra Muhammad Saleh bin Taher Banten. "C'est pourquoi nous avons demandé à tous les musulmans du monde entier de conserver la signature de tout accord jusqu'à ce que nous ayons une vision claire."

Il a parlé alors que le son des grillons résonnait en arrière-plan mardi soir à la Grande Mosquée de La Mecque, qui attire normalement des milliers de fidèles tout au long du jour et de la nuit, en l'entourant et en priant vers lui.

Chaque année, jusqu'à 2 millions de musulmans exécutent le hajj, un pèlerinage physiquement exigeant et souvent coûteux qui attire les fidèles du monde entier. Le hadj, exigé de tous les musulmans valides pour se produire une fois dans leur vie, est considéré comme une chance d'effacer les péchés du passé et d'instaurer une plus grande humilité et unité parmi les musulmans.

Debout à La Mecque devant la Kaaba en forme de cube vers laquelle les musulmans prient cinq fois par jour, Banten a également déclaré que le royaume dispensait déjà des soins à 1200 pèlerins coincés dans la ville sainte en raison des restrictions de voyage mondiales. Un certain nombre d'entre eux sont mis en quarantaine dans des hôtels de La Mecque, a-t-il dit.

L'agence de presse saoudienne, dirigée par l'État, a cité les propos de Banten dans des reportages mercredi matin, affirmant que les musulmans devraient "être patients" lorsqu'ils élaborent leurs plans pour le pèlerinage. Le pèlerinage devait commencer fin juillet de cette année.

La famille dirigeante du royaume Al Saud met sa légitimité au service de la surveillance et de la protection des sites du pèlerinage dans cette nation riche en pétrole. Le roi saoudien Salman, dont le pays préside le Groupe des 20 nations cette année, a déclaré que son gouvernement couvrira les coûts de traitement de tous les patients atteints de coronavirus dans le pays, y compris les visiteurs, les résidents étrangers et ceux qui résident illégalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available