Poutine de la Russie ordonne un mois d'absence pour lutter contre le coronavirus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

MOSCOU –
Le président Vladimir Poutine a ordonné jeudi à la plupart des Russes de ne pas travailler jusqu'à la fin du mois dans le cadre d'une fermeture industrielle partielle pour freiner la propagation du coronavirus.

S'exprimant jeudi dans un discours télévisé à la nation, Poutine a déclaré qu'il prolongeait la politique de non-travail qu'il avait ordonnée plus tôt cette semaine pour rester en vigueur tout au long du mois d'avril. Il a souligné que tous les employés devraient continuer à gagner leur salaire régulier pendant la période.

Poutine a déclaré que les exceptions pour les industries essentielles continueront de fonctionner et que les épiceries et les pharmacies resteront ouvertes.

Il a déclaré que les stratégies de prévention des virus de la Russie ont gagné du temps et contribué à ralentir l'épidémie, mais a également averti que le nombre de cas continuera d'augmenter.

"La menace demeure, et les experts estiment que l'épidémie n'a pas encore atteint son apogée dans le monde, y compris notre pays", a déclaré M. Poutine.

Le leader russe a déclaré qu'en plus de protéger la santé publique, il était également important de protéger les revenus des personnes et d'éviter une flambée du chômage.

"Une économie efficace et stable est essentielle pour résoudre nos tâches, y compris dans le système de santé", a-t-il ajouté.

Poutine a déclaré qu'il appartiendrait aux autorités régionales de décider quels secteurs devraient continuer à travailler dans leurs domaines, "selon la situation, quel type de régime est appliqué et quelles organisations pourraient continuer à travailler".

À Moscou, qui compte environ les deux tiers de tous les cas de virus connus en Russie, le maire a instauré un verrouillage strict qui doit être appliqué par le biais de la surveillance électronique.

La plupart des autres régions de Russie ont suivi l'exemple de Moscou, mais certaines régions jusqu'ici indemnes de l'épidémie ont appliqué des règles plus laxistes.

Les autorités russes ont enregistré 771 nouveaux cas jeudi, soit une augmentation de 43% par rapport à la veille, ce qui porte le total du pays à 3 548, avec 30 décès.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available