in

Les travailleurs médicaux des Philippines ne peuvent pas quitter le pays en raison de la pandémie de COVID-19

TORONTO –
Les Philippines ont temporairement interdit à leurs personnels de santé de se rendre à l'étranger pour s'assurer que le pays dispose de suffisamment de professionnels de la santé pour lutter contre la crise du COVID-19 chez lui.

le La Philippine Overseas Employment Administration (POEA) déclare l'interdiction temporaire de déploiement restera en vigueur jusqu'à ce que les Philippines mettent fin à l'état d'urgence et jusqu'à ce que les pays qui embauchent habituellement son personnel médical lèvent leurs restrictions de voyage.

La résolution appelle à donner la priorité à "l'allocation des ressources humaines pour le système national de soins de santé au moment de l'urgence nationale".

Les travailleurs visés par l'interdiction comprennent les médecins, les infirmières, les microbiologistes, les biologistes moléculaires, les technologues médicaux, les analystes cliniques et les inhalothérapeutes.

Sont également inclus les pharmaciens, les techniciens de laboratoire, les techniciens en radiologie, les infirmières auxiliaires, les opérateurs de matériel médical et les réparateurs de matériel hospitalier.

Cette décision intervient alors que les agents de santé philippins, dont les compétences sont désormais considérées comme essentielles, peinent à faire face à une augmentation des cas de COVID-19 dans le pays.

Vendredi matin, le Les Philippines ont enregistré 4 195 cas de COVID-19 avec 221 décès et 140 récupérations.

La POEA a rendu l'ordonnance le 2 avril, mais elle n'a été rendue publique que vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

le confinement se durcit en France pour certains avant le week-end de Pâques

Netflix ramène 'Tiger King' pour un épisode de plus