in

échos d’une France confinée, 32e jour

La vie chacun chez soi: de la route départementale 85 dans l’Yonne, jusqu’à Bordeaux, échos d’une France sous cloche vendredi, au 32e jour de confinement.

. Une prune pour les patates

Un couple de l’Yonne s’est fait verbaliser mercredi à Sementron, près d’Auxerre, pour avoir gêné la circulation sur la route départementale 85 qui traverse le village.

Comment ? Avec 30 tonnes de pommes de terre qu’il venait de se faire livrer sur un terrain de la commune. « Le semi-remorque n’a pas réussi à rentrer, il a tout laissé au bord de la route et ça débordait », ont raconté les gendarmes.

Le maire, agriculteur à la retraite, a dû venir avec un tractopelle pour déplacer la montagne de tubercules. Quand il est arrivé, le couple et ses trois enfants s’attelaient à la tâche, en plein soleil.

« Avec une vieille brouette et des seaux ! Si j’étais pas venu, ils y seraient encore », s’amuse l’édile. « J’ai pris le tractopelle et un godet à grains pour repousser le tas dans la propriété, j’ai fait un peu de purée évidemment ! ».

Le couple avait acheté toutes ces patates pour les revendre et avait créé une micro-entreprise à cette fin. Un client est d’ailleurs arrivé pendant que le maire dégageait la voie…

. Renaissance à Mulhouse

En ce moment, la ville de Mulhouse évoque d’abord la lutte acharnée contre le coronavirus, qui l’a particulièrement frappée, mais elle veut aussi rappeler qu’elle est bien vivante.

Derrière le hashtag #MulhouseRenaissance, la création artistique de la ville alsacienne a décidé de s’exposer sur le site www.mulhouse-culture.fr.

« Mulhouse a toujours démontré sa propension à renaître et ses habitants à créer avec enthousiasme et talent ! Démontrons que nous sommes le tempo de la renaissance après l’hécatombe que nous venons de vivre », expliquent les organisateurs.

Au programme de cette « plateforme culturelle », des conseils de lecture, la découverte des musées locaux, des oeuvres réalisées pendant le confinement ou encore des vidéos de musiciens de l’orchestre symphonique de Mulhouse.

. Coursiers solidaires pour séniors

Dans le Doubs, le Jura et en Haute-Saône, Les Coursiers solidaires livrent bénévolement, et à vélo, produits frais ou médicaments aux personnes âgées, isolées, confinées, en quarantaine ou à risque.

Les 80 livreurs sont géographiquement référencés sur une carte avec leur numéro de téléphone, sur la page Facebook du groupe (« Les coursiers solidaires de Besancyclo » / 06 89 41 91 34).

« Le souci, c’est que les gens isolés n’ont pas toujours accès aux réseaux sociaux », note Bruno Girard, à l’origine de la démarche. Pour toucher un maximum de personnes, les coursiers ont donc démarché la Croix Rouge, les mairies et les centres communaux d’action sociale.

« On livre parfois des personnes isolées qui n’ont vu personne depuis trois semaines », témoigne ce professeur de sport de 37 ans. « Elles sont très contentes de nous voir et parlent beaucoup ! ».

burs-al/jt/bma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

AMC dit suffisamment d'argent jusqu'en juillet alors que Trump se prépare à rouvrir l'Amérique

Des scientifiques tentent d '«éclaircir les nuages» pour protéger la grande barrière de corail