Une conservation des arts interculturels pour le musée des beaux-arts de Montreal: Iris Amizlev

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Montréal, le 27 avril 2020 – Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) annonce la création d’un poste innovant en conservation des arts interculturels avec la nomination d’Iris Amizlev dans son équipe. Conçu à l’initiative de la directrice générale et conservatrice en chef du Musée, Nathalie Bondil, le mandat de conservatrice des arts interculturels permettra d’établir des passerelles entre la collection du MBAM et les expositions. Iris Amizlev multipliera les initiatives sociocommunautaires et artistiques par l’entremise de projets de commissariat ou de projets pédagogiques, renforçant ainsi les liens entre le Musée, ses différents artistes et ses publics.

« Avec ce titre novateur qui promeut les arts interculturels et le vivre-ensemble, je suis convaincue que le MBAM continue de bâtir une nouvelle voie vers plus de paix sociale et d’inclusion. À titre personnel, je suis particulièrement heureuse de confirmer Iris Amizlev, complice de longue date du Musée, à la fois aux services de la conservation et de l’éducation. Son expertise, notamment en art contemporain et auprès des guides et des artistes, permettra d’élargir la portée de nos projets et de nos valeurs humanistes », explique Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM.

« Je suis plus qu’enthousiaste à l’idée de pouvoir contribuer au vivre-ensemble et à la promotion des artistes issus de la diversité. En faisant le pont entre les services de la conservation et de l’éducation, nous pourrons créer de fantastiques initiatives interdisciplinaires qui iront à la rencontre des différentes communautés et susciteront leur participation. Ces projets vecteurs de connexions célébreront notre société dans toute sa diversité et sa vitalité », ajoute Iris Amizlev.
 
Par le passé, Iris Amizlev a conseillé le Musée quant au développement de nombreuses activités éducatives, culturelles et sociocommunautaires, notamment en lien avec la collection des arts du Tout-Monde. Le MBAM bénéficiera de sa grande expertise pour promouvoir la diversité, l’inclusion et la tolérance, et pour mettre en œuvre des programmes de sensibilisation à l’intégration des différentes cultures et populations défavorisées. La nouvelle conservatrice des arts interculturels collaborera étroitement avec Moridja Kitenge Banza, responsable des programmes éducatifs – Diversité et vivre-ensemble au MBAM, dont le rôle est de créer de précieux liens avec la communauté afin que les publics de toutes origines puissent investir le Musée.

À propos d’Iris Amizlev, Ph. D.
Commissaire indépendante et historienne de l’art, Iris Amizlev est diplômée d’un doctorat en histoire de l’art et anthropologie et d’une maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal. Elle détient également un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia. Elle a auparavant travaillé dans les services de la conservation du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) et de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Iris Amizlev connaît très bien le MBAM pour y avoir dirigé le service des guides bénévoles (Direction de l’éducation et du mieux-être), et pour avoir agi à titre de commissaire invitée dans le cadre de la réalisation de l’aile Stéphan Crétier et Stéphany Maillery pour les arts du Tout-Monde, en 2019.

Elle a contribué à plusieurs expositions, comme Serial Pop (2003, MBAC), Refus global : 60 ans plus tard (2009, MBAM), Bill Vazan: Soundings from the Water Planet (2014, Musée d’art contemporain des Laurentides), Aime comme Montréal (2017, BAnQ) et Flowers and Monsters (2019, Stewart Hall Art Gallery).

Iris Amizlev a rédigé bon nombre d’essais et de textes scientifiques pour des publications en histoire de l’art, en plus d’avoir fait paraître à l’automne dernier son premier livre pour enfants, Tout le monde dort, aux Éditions du passage.

Un musée inclusif 
Parmi les autres initiatives destinées à rendre le Musée accessible à tous, le MBAM a créé, en 2019, le comité Art et vivre-ensemble. Ce comité consultatif composé de spécialistes des questions interculturelles aiguille le Musée dans la poursuite de sa mission afin d’en faire un lieu d’échanges et de dialogue pour tous. Il favorise la mise en place de programmes valorisant la diversité et l’inclusion, en plus de fédérer des organisations partenaires autour de projets porteurs.

De plus, le MBAM a inauguré en novembre 2019 l’aile Stéphan Crétier et Stéphany Maillery pour les arts du Tout-Monde, qui fait dialoguer des œuvres de cultures anciennes avec celles d’artistes contemporains, dans une perspective interculturelle et transhistorique actualisée. Outil exceptionnel pour la découverte et la compréhension de la diversité culturelle d’ici et d’ailleurs, d’hier à aujourd’hui, la nouvelle aile expose une riche sélection issue de la collection de quelque 45 000 œuvres du Musée, dont plus de 10 000 objets archéologiques et réalisations d’artistes du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available