in

Google rend son service de visioconférence gratuit pour tous

SAN FRANCISCO – Mercredi, Google a rendu son service de vidéoconférence professionnelle gratuit pour tous les utilisateurs, intensifiant la concurrence pour Zoom alors que les gens affluent en ligne pour rester connectés pendant la pandémie.

Google Meet était auparavant réservé aux abonnés aux outils logiciels premium G Suite pour les entreprises.

Meet sera accessible « à tous les utilisateurs du monde entier, pour permettre à des personnes de tous horizons de communiquer, de collaborer et de rester plus efficacement en contact pendant la pandémie », a expliqué à l’AFP le vice-président de G Suite, Javier Soltaro.

Google a vanté les fonctionnalités de sécurité et de fiabilité de Meet, et sa fondation dans le cloud informatique du géant de l’Internet basé en Californie.

L’utilisation des appels vidéo et des conférences a explosé alors que les gens travaillent, apprennent et socialisent à distance tout en restant à la maison pour éviter le coronavirus.

Beaucoup de gens se sont tournés vers Zoom, qui s’est brouillé pour endiguer des problèmes de sécurité tels que le piratage de données et le harcèlement par des personnes qui interrompent les sessions dans ce qui est appelé « Zoombombing ».

Google a déclaré dans un article de blog qu’il a « investi des années pour faire de Meet une solution de visioconférence sécurisée et fiable à laquelle les écoles, les gouvernements et les entreprises du monde entier font confiance ».

Les gens devront utiliser ou créer des comptes Google gratuits pour participer aux réunions, qui auront un délai de 60 minutes qui sera appliqué à partir de fin septembre, selon la société.

Google a déclaré que l’accès gratuit se déploierait progressivement dans les semaines à venir.

Selon Google, quelque six millions d’entreprises et d’organisations, des hôpitaux et des banques aux usines de fabrication et aux entrepôts utilisant déjà G Suite, ont déjà accès à la vidéoconférence Meet.

L’annonce intervient un jour après que la société mère de Google, Alphabet, a annoncé une augmentation de ses revenus et de ses bénéfices, tout en soulignant ses efforts pour aider les personnes touchées par la pandémie.

Plus tôt cette semaine, Facebook a dévoilé un nouveau service de chat vidéo avec des «salles» virtuelles où les gens peuvent venir rendre visite à des amis.

Grâce à l’application Facebook Messenger, les utilisateurs pourront démarrer des sessions d’appel vidéo auxquelles jusqu’à 50 amis peuvent se joindre et s’y attarder aussi longtemps qu’ils le souhaitent, même s’ils n’ont pas de compte Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

après le stop français, l’Europe s’inquiète d’un effet domino

Au milieu des soucis de santé, le rôle de Kim Jong Un se profile