Korian porte plainte en diffamation contre Libération

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Korian, numéro un européen des maisons de retraite privées, annonce jeudi porter plainte contre le quotidien Libération, jugeant diffamatoire un article « mettant en cause sa gestion de la crise épidémique Covid-19 », paru il y a quelques jours.

« Dans son dossier du lundi 20 avril 2020, Libération titrait +Ehpad les dessous d’un désastre+ mettant en cause la gestion de la crise épidémique Covid-19 par Korian et affirmant de façon mensongère que Korian n’aurait rien fait, dès les signaux d’alerte, pour protéger les résidents et son personnel soignant », affirme-t-il dans un communiqué.

« Cette affirmation ainsi que d’autres éléments du dossier sont diffamatoires », estime le groupe, qui annonce « avoir saisi la justice pour agir en diffamation ».

Korian, qui gère 308 établissements sur les 7.500 maisons de retraite en France, affirme avoir « mis tout en œuvre pour protéger ses résidents et ses personnels qui donnent le meilleur d’eux-mêmes au service des plus fragiles ».

« Le groupe se défendra systématiquement, y compris par voie de justice, contre celles et ceux qui se livrent à des accusations graves et inacceptables contre l’entreprise et ses équipes », conclut-il.

Au 23 avril, le groupe avait enregistré 606 décès dus au coronavirus dans ses maisons de retraite en France où résident 23.000 personnes, a indiqué lundi sa directrice générale Sophie Boissard, dans un entretien au Parisien.

Et 258 établissements médico-sociaux sur 803 (maisons de retraite mais aussi cliniques et résidences services pour seniors), soit environ un tiers, « comptent des cas certifiés de Covid-19 parmi les résidents », a-t-il précisé mercredi, tandis que 1.394 salariés ont été testés positifs, « soit 2,5% des salariés ». Toutefois les campagnes de dépistage n’ont encore couvert que 30% du réseau.

Présent en France, en Allemagne, au Bénélux et en Italie, le groupe a notamment enregistré 38 décès sur 109 résidents dans son Ehpad La Riviera à Mougins (Alpes-Maritimes), une situation qui a suscité des interrogations et critiques.

Du côté des familles et parties civiles, dix plaintes ont été enregistrées, a indiqué jeudi à l’AFP Me Fabien Arakelian, qui en représente plusieurs. Le 23 avril, le parquet de Grasse avait fait état d’un total de huit plaintes émanant de membres de la famille de personnes admises dans cet Ehpad, dont certaines décédées, ainsi que d’une plainte de la mairie de Mougins.

Le bilan total de l’épidémie s’établissait jeudi à 24.087 morts depuis le 1er mars en France, dont 9.034 dans des maisons de retraite.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus