'Animal Crossing' et les joueurs cooped-up font grimper les bénéfices de Nintendo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

TOKYO, JAPON —
La console Switch et les jeux à succès populaires de Nintendo, dont "Animal Crossing", ont alimenté une forte augmentation des bénéfices et des ventes, qui ont également été aidés par les joueurs coincés à la maison en raison de la pandémie de coronavirus.

Le géant du jeu japonais a déclaré jeudi qu'il avait réalisé un bénéfice net annuel de 258,6 milliards de yens (2,4 milliards de dollars américains) au cours de l'année fiscale se terminant en mars, soit un gain de 33% par rapport à l'année précédente.

Les ventes ont grimpé de neuf pour cent à 1,3 billion de yens et la société n'a pas tardé à souligner le succès de "Animal Crossing: New Horizons", qui, selon elle, avait connu les débuts les plus solides jamais enregistrés pour un titre Nintendo Switch.

"Nintendo Switch a très bien fonctionné sans perdre de son élan", a déclaré la firme basée à Kyoto dans un communiqué.

Le conglomérat fait partie d'une "poignée" de grandes entreprises qui voient d'importantes opportunités commerciales de l'épidémie de coronavirus, a déclaré Hideki Yasuda, analyste à l'Ace Research Institute de Tokyo.

"La demande de jeux vidéo a grimpé en flèche chez les personnes restées à la maison après l'épidémie", a expliqué Yasuda à l'AFP.

Les actions Nintendo, qui ont clôturé en hausse de 3,24% jeudi avant l'annonce de ses résultats, ont bondi de 27% depuis début mars.

Cependant, l'entreprise a également souligné les risques liés à la pandémie, notamment la production et l'approvisionnement en pièces détachées, et les retards dans la recherche et le développement.

Pour l'exercice en cours, la société a prédit une baisse des ventes et des bénéfices, alors que le Switch entre dans une quatrième année "cruciale" – les consoles ont commencé à perdre en popularité après trois ans.

Nintendo voit son bénéfice net à 200 milliards de yens pour l'exercice fiscal jusqu'en mars 2021, en baisse de 23% par rapport à l'année précédente, avec des ventes annuelles prévues à 1,2 billion de yens, en baisse de 8,3%.

«RESTER À LA MAISON DANS LE MONDE ENTIER»

Yasuda a déclaré que la popularité du dernier titre "Animal Crossing" devrait continuer de générer des bénéfices pour l'exercice en cours.

Le jeu tranquillement a touché une corde sensible chez les joueurs du monde entier, beaucoup d'entre eux bénéficiant d'une libération virtuelle des restrictions de mouvement et d'activité sociale imposées pour contenir le coronavirus.

"'Animal Crossing' n'implique pas beaucoup d'actions violentes", a noté Yasuo Imanaka, analyste en chef chez Rakuten Securities.

La possibilité d'inviter des amis en ligne à jouer et à magasiner ensemble dans ce monde virtuel a séduit les personnes enfermées à cause du coronavirus, a déclaré Imanaka à l'AFP.

"Cela correspond parfaitement au sentiment des gens qui restent à la maison dans le monde entier", a déclaré Imanaka, ajoutant que l'ambiance calme du jeu était particulièrement attrayante pour les femmes et les enfants.

Entre autres titres Nintendo, "Pokemon Sword" et "Pokemon Shield" sont également devenus des vendeurs de plusieurs millions d'unités, après les grands succès "Super Mario Maker 2", "The Legend of Zelda: Link's Awakening" et "Fire Emblem: Three Maisons".

Lancé en mars 2017, le Switch est devenu un énorme vendeur mondial, aidé par des titres innovants et familiaux qui ont séduit les critiques et les joueurs.

Les ventes de sa plate-forme Switch régulière et de Switch Lite – une version plus petite et moins chère – ont atteint 21 millions d'unités pour l'exercice, bien au-dessus de son objectif annuel mis à niveau il y a trois mois.

Rival Sony devrait publier ses résultats annuels la semaine prochaine alors qu'il se prépare à lancer sa console PlayStation 5 de prochaine génération plus tard cette année.

L'analyste Imanaka a déclaré que des jeux tels que "Animal Crossing" ne s'effondreraient pas immédiatement alors que la restriction des coronavirus serait progressivement levée.

"Je m'attends à ce que les personnes qui ont commencé à jouer à des jeux vidéo ou à des jeux en ligne continuent à y jouer au moins au cours de ce trimestre", a déclaré Imanaka à l'AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus