“Je suis bien à Rennes”, assure Camavinga

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Eduardo Camavinga, le très prometteur milieu de terrain de 17 ans du Stade Rennais convoité selon la presse par le Real Madrid, a déclaré se sentir “bien à Rennes” dans une interview publiée vendredi par le quotidien Ouest France, qui est sa première intervention dans la presse.

Les médias évoquent un intérêt du Real mais aussi de Liverpool, Dortmund ou encore du PSG ? “Certes, ça fait plaisir que de grands clubs comme ceux cités s’intéressent à moi, mais (…), je ne m’intéresse pas trop à ça. Surtout que je suis bien à Rennes. On verra la suite… Je laisse mes parents et mes agents gérer cela”, répond le jeune prodige.

Lui que son club avait jusqu’à présent jalousement préservé des médias essaie aussi d’échapper aux rumeurs sur l’avenir radieux que d’aucuns lui prédisent. “Je ne regarde pas trop, mais je vois quand même. En fait, je ne peux pas l’éviter”.

“Une fois, à Amiens en Coupe de la Ligue (en décembre 2019, NDLR), un adversaire m’a dit: +Il faut qu’on échange nos maillots avant que tu partes au Real Madrid+. Mais je n’avais pas trop envie de plaisanter, on venait d’être éliminés. Après, j’y ai repensé, j’en ai rigolé”, raconte-t-il.

“Ce que je sais sur mon avenir, c’est que j’irai gratuitement à Fougères (le club où il a débuté près de Rennes, NDLR) finir par carrière. Je ne demanderai qu’un petit bon à la buvette après les matches”, plaisante-t-il.

Formé à Rennes, où il est sous contrat jusqu’en 2022, Eduardo Camavinga a fait ses débuts en Ligue 1 il y a tout juste un an, à l’âge de 16 ans et 5 mois, avant de s’imposer rapidement comme un pilier de l’équipe, impressionnant de précocité mais surtout d’assurance, de vivacité et de vision du jeu.

Le jeune prodige, né en Angola de parents congolais et arrivé en France avec sa famille à l’âge de 2 ans, a été naturalisé en novembre et convoqué dans la foulée en équipe de France Espoirs.

Interrogé pour savoir s’il rêve de participer aux Jeux olympiques ou à l’Euro l’an prochain, il répond que son rêve, c’est la Coupe du monde, dont la prochaine édition aura lieu fin 2022 au Qatar. L’Euro et les JO, “c’est plutôt un objectif. Et oui, j’espère y être. Il faudra m’en donner les moyens la saison prochaine, travailler dur”.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus