Roland-Garros à huis clos ? « Il vaut mieux annuler », estime Leconte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Henri Leconte, finaliste de Roland-Garros en 1988, a estimé mercredi qu’il valait mieux « annuler » le tournoi du Grand Chelem, reporté en septembre pour cause de coronavirus, que de le disputer à huis clos, un scénario envisagé par la Fédération française de tennis.

« Je pense que faire Roland-Garros à huis clos, ça n’a aucun intérêt. Un intérêt pour qui? Pour les partenaires, certainement pas », a affirmé sur la chaîne L’Equipe l’ancien champion français, vainqueur de l’épreuve en double en 1984 avec Yannick Noah.

« Pour les joueurs, ça va être difficile à gérer. C’est surtout une décision politique, la Fédération espère que dans quelques mois, on pourra peut-être jouer (dans des conditions normales) Roland-Garros (…). Mais le jouer à huis clos, non. Pour moi il vaut mieux annuler et repartir pour 2021 avec une vraie saison », a-t-il poursuivi.

Dans un récent entretien au Journal du dimanche, le président de la FFT Bernard Giudicelli n’a pas exclu que Roland-Garros, reporté au 20 septembre, puisse se dérouler à huis clos.

« On n’écarte aucune option. Ce serait se perdre en conjectures d’en privilégier une tant le manque de visibilité est réel », a déclaré M. Giudicelli.

« Mais l’organiser à huis clos permettrait de faire tourner une partie du modèle économique, les droits télés et le partenariat. Ce n’est pas à négliger », a analysé le patron du tennis français.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available