L'Inde prolonge le verrouillage de COVID-19 après une flambée des cas

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

NEW DELHI —
L'Inde a prolongé dimanche son verrouillage de près de 2 mois de deux semaines après avoir signalé près de 5 000 nouveaux cas de coronavirus, mais a déclaré que les restrictions pourraient être assouplies dans les zones à faible risque pour stimuler l'activité économique.

Après avoir dépassé la Chine samedi, l'Inde compte désormais les cas de virus les plus confirmés en Asie, avec près de 91 000.

New Delhi, Mumbai, Chennai et certaines autres régions clés se battent encore pour contrôler la courbe croissante des infections à coronavirus. Mais le ministère de l'Intérieur a déclaré que les zones à faible risque seront autorisées à rétablir l'activité économique.

Tous les vols intérieurs et internationaux de passagers resteront interdits. Les services de métro, les écoles, les collèges, les hôtels et les restaurants resteront également fermés dans tout le pays, a déclaré le ministère de l'Intérieur.

Dimanche, le ministère de la Santé a signalé un bond record de près de 5 000 cas au cours des dernières 24 heures, portant le nombre de cas confirmés en Inde à 90 927, dont 2 872 décès.

L'Inde comptait moins de 500 cas confirmés et neuf décès lorsque le verrouillage a été imposé le 25 mars.

Le 4 mai, le gouvernement a annoncé un assouplissement des restrictions, permettant la réouverture des magasins de quartier dans tout le pays et la reprise de la fabrication et de l'agriculture dans les zones rurales. Il a également repris la circulation d'un nombre limité de trains, principalement pour transporter des travailleurs migrants bloqués.

Dans d'autres développements dans la région Asie-Pacifique:

LA CHINE RÉOUVRE PLUS D'ÉCOLES: La Chine a signalé dimanche cinq nouveaux cas de coronavirus, alors que le centre commercial de Shanghai a annoncé le redémarrage de certaines classes et que les compagnies aériennes relancent les vols intérieurs. Parmi les nouveaux cas, deux ont été importés et trois provenaient de la province nord-est de Jilin, qui a connu une légère augmentation des infections d'origine inconnue. À Shanghai, les élèves conservent la possibilité de continuer à suivre des cours en ligne plutôt que de subir des tests de dépistage de virus et des mesures de distanciation sociale dans les écoles. Comme à Pékin et dans d'autres villes, Shanghai a déjà repris les cours pour les collégiens et lycéens se préparant aux examens. Pendant ce temps, le nombre de vols intérieurs en Chine est revenu à 60% des niveaux d'avant l'épidémie, dépassant 10 000 par jour pour la première fois depuis le 1er février, a rapporté le régulateur de l'aviation civile du pays.

LES MALLS DE THAÏLANDE RÉOUVRENT: Les Thaïlandais ont afflué dans les centres commerciaux dimanche, alors que le pays assouplissait l'une des restrictions imposées pour lutter contre le coronavirus. Le gouvernement a autorisé la réouverture des centres commerciaux après que le nombre de nouveaux cas de virus en Thaïlande soit tombé à un seul chiffre pour tous sauf un jour sur plus de deux semaines. Les centres commerciaux étaient fermés depuis mars. Des mesures ont été mises en place pour réduire le risque que les centres commerciaux deviennent de nouveaux points chauds d'infection. Les scanners thermiques vérifient les températures, chaque client doit passer à travers une brume désinfectante à chaque entrée et chacun doit porter un masque tout au long de son séjour. Les acheteurs doivent également utiliser leur smartphone pour s'inscrire électroniquement lorsqu'ils entrent et sortent d'un centre commercial, et lorsqu'ils entrent et sortent de magasins individuels.

LE NÉPAL PROLONGE LE VERROUILLAGE: Le Népal a prolongé son verrouillage national jusqu'au 2 juin. Le ministre de l'Information, Yuba Raj Khatiwada, a déclaré que la décision avait été prise lors d'une réunion du cabinet dimanche. Le verrouillage a été imposé pour la première fois le 24 mars et a été prolongé à plusieurs reprises. Le Népal a confirmé 295 cas et annoncé sa première mort par le virus samedi. Tous les vols et transports terrestres ont été interrompus et il est interdit aux personnes de quitter leurs maisons. Toutes les écoles et la plupart des marchés sont fermés.

INDE MÉDECIN ASSASSINÉ PAR LA POLICE: Un groupe de médecins a déclaré que la police du sud de l'Inde avait agressé un médecin pour avoir auparavant protesté contre le manque d'équipement de protection individuelle, le dernier cas d'hostilité envers les agents de santé indiens au milieu de la crise des coronavirus. Le Dr Srinivas Rajkumar, secrétaire général de l'Association des médecins résidents, a déclaré que l'attaque s'était produite samedi à Vishakhapatnam, une ville de l'État d'Andhra Pradesh. Des vidéos montrant le docteur K. Sudhakar torse nu frappé à coups de pied par un policier ont été publiées sur les réseaux sociaux, ce qui a entraîné la suspension de l'agent. Sudhakar, anesthésiste dans un hôpital public, a été suspendu le mois dernier pour avoir allégué que le gouvernement ne fournissait pas suffisamment d'équipement de protection aux médecins, a rapporté dimanche le journal Hindustan Times. Le commissaire de police de la ville, R.K. Meena a déclaré que la police avait trouvé un Sudhakar ivre qui avait provoqué des troubles sur une autoroute. Sudhakar n'a pas pu être joint immédiatement pour commenter. Il y a eu plusieurs attaques contre des agents de santé en Inde depuis le début de la crise des coronavirus.

13 NOUVEAUX CAS EN CORÉE DU SUD: La Corée du Sud a signalé 13 nouveaux cas de coronavirus, ce qui laisse espérer la fin d'une nouvelle flambée liée aux boîtes de nuit à Séoul. Les chiffres supplémentaires portent le décompte national à 11 050 cas, dont 262 décès. L'agence indique que 17 660 sont toujours en cours de test pour le virus. Après des semaines de ralentissement, le saut quotidien en Corée du Sud a marqué en moyenne environ 30 cas pendant plusieurs jours, principalement associés à des boîtes de nuit dans le quartier des divertissements d'Itaewon à Séoul. L'augmentation quotidienne est tombée à 19 samedi.

OPÉRA POUR LES AUSSIES QUARANTINÉES: La chanteuse d'opéra Jane Ede se produira lundi pour la première fois depuis que la pandémie de coronavirus a forcé l'annulation de spectacles en direct, mais dans un lieu inhabituel. Ede, la soprano principale d'Opera Australia, rejoindra plusieurs autres musiciens pour environ 450 invités qui ont passé deux semaines dans une quarantaine d'hôtel ordonnée par le gouvernement après leur retour de l'étranger. Le public, lors de sa dernière nuit en quarantaine à l'hôtel du centre-ville de Sydney, pourra regarder la performance de la cour depuis son balcon ou sur ses téléviseurs ou appareils en chambre. Pour la soprano, qui a joué dans des productions de The Marriage of Figaro, La Boheme, Don Giovanni et Falstaff entre autres, ce sera sa première performance live depuis mars. "Ce sera très agréable d'avoir à nouveau un très bon chant", a déclaré Ede.

SRI LANKA REIMPOSE LE CHIFFRE DE FIN DE SEMAINE: Le Sri Lanka a imposé un couvre-feu de 24 heures ce week-end, même si le gouvernement a commencé à assouplir le verrouillage de deux mois. Les entreprises privées et les bureaux du gouvernement ont rouvert la semaine dernière. Cependant, à minuit samedi, les autorités ont de nouveau imposé un couvre-feu de 24 heures dans le but apparent de restreindre les mouvements des personnes pendant le week-end. Le couvre-feu devrait être assoupli lundi matin. Les autorités sanitaires disent que COVID-19 est sous contrôle dans la nation insulaire de l'océan Indien. Au total, 960 cas ont été confirmés, dont neuf décès.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus