Gord Sinclair enregistre une nouvelle version du morceau inédit Tragically Hip «Get Back Again»

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Lorsque Gord Sinclair s’est réuni l’automne dernier avec les musiciens figurant sur son album solo, ils ont décidé de revenir en arrière à une époque où le bassiste débutait pour la première fois avec Tragically Hip.

Le résultat est une nouvelle version de « Get Back Again », un classique du bootleg Hip inédit écrit par Sinclair il y a plus de 30 ans.

Sinclair, qui a récemment sorti le nouvel enregistrement en tant que single pour la charité, a déclaré que la chanson « n’avait jamais été aussi applicable » étant donné les défis de la pandémie COVID-19.

« Nous reviendrons à une sorte de normal et nous endurerons avec un peu de foi », a-t-il dit. « C’est vraiment le sujet de la chanson. C’est pourquoi elle voit le jour maintenant. »

La ballade acoustique mélodique a été écrite à la fin des années 1980, mais ne l’a jamais fait sur un album. The Hip l’a joué en direct à l’occasion lorsque le groupe travaillait sur la scène du club à ses débuts.

« Nous étions en train de passer d’un groupe de reprises à un groupe original », a déclaré Sinclair de Kingston, en Ontario. « Et nous avions vraiment besoin de matériel et nous étions chaque type d’écriture de chansons pour essayer d’entrer dans le plateau. »

Le premier album de Tragically Hip, « Up to Here », est sorti en 1989. « Get Back Again » n’a pas figuré sur ce disque mais la mélodie a été incluse dans certaines setlists pendant la tournée du groupe.

The Hip est devenu l’un des plus grands groupes du pays. Le diagnostic de cancer terminal du chanteur Gord Downie est devenu public en 2016 et le groupe a conclu sa dernière tournée avec un spectacle à Kingston cet été-là. Downie est décédée un an plus tard.

La version de Sinclair de « Get Back Again » a toujours cette sensation distincte de feu de camp, avec son grattage mesuré comme un cousin de Up to Here « 38 ans » ou « Wheat Kings » de la version de 1992 « Fully Completely ».

« Nous étions sur une bonne lancée et nous avions commencé à jouer beaucoup plus et à vraiment donner aux sets notre propre saveur », a déclaré Sinclair. « Nous devenions notre propre groupe et nous avions besoin de matériel. Et donc je suppose que par nécessité, j’ai commencé à écrire beaucoup plus. C’est de là que vient cette chanson. »

À son niveau le plus simple, a expliqué Sinclair, c’est une chanson « Garçon rencontre fille, garçon (gâche) ».

Mais en creusant plus profondément, il y a une notion d’histoire biblique, a-t-il ajouté, avec l’idée qu’au fil du temps, les qualités d’Abel perdureront au lieu des qualités de Caïn.

« Vous pouvez céder à la panique du moment et la laisser vous vaincre ou vous pouvez avoir confiance que la bonté perdurera et que nous reviendrons », a déclaré Sinclair. « Et c’est essentiellement ce dont parle la chanson.

« Que nos meilleurs moi gagneront à la fin. »

Après avoir enregistré son album solo « Taxi Dancers », Sinclair est retourné au studio Bathouse près de Kingston en novembre dernier pour capturer des photos et des vidéos de ses camarades de groupe solo en session.

« L’idée était de choisir une chanson et de l’enregistrer, de nous tirer dessus et nous l’utiliserons », a-t-il déclaré.

Un des musiciens a suggéré « Get Back Again » et le reste du groupe était à bord. Sinclair a fourni le chant principal et les caméras ont tourné.

Sinclair, dont l’album solo est sorti en février, a déclaré que le produit du single bénéficiera à la banque alimentaire locale de Kingston et à l’Unison Benevolent Fund, qui fournit des services de conseil et de secours à la communauté musicale canadienne.

« C’est une chanson qui n’existait vraiment que sous forme d’enregistrements live vraiment bruts disponibles sur Internet et pourtant elle a une résonance avec les gens », a déclaré Sinclair. «C’est assez étonnant pour moi. C’était une tentative très innocente d’écriture de chansons par un très jeune moi.

« Mais c’est cool. C’est cool comme ça. »

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 25 mai 2020.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus