Technologie

Que se passe-t-il lorsqu’un ouragan s’approche du Canada pendant une pandémie?

TORONTO –
Le premier jour de la saison des ouragans de l’Atlantique 2020, les Canadiens et les Américains de la région de l’Atlantique se préparent à de violentes tempêtes et ouragans au cours des prochains mois.

L’activité des ouragans dans l’océan Atlantique Nord devrait être supérieure à la normale, selon le Perspectives de la saison des ouragans de l’Atlantique de la U.S.National Oceanic and Atmospheric Administration 2020. Environnement Canada a déclaré dans un déclaration le mois dernier, les perspectives des ouragans de 2020 servent de cadre aux cyclones tropicaux ou de type tropical qui pourraient affecter les eaux canadiennes.

Le climatologue principal d’Environnement Canada, David Phillips, a déclaré que le Canada pourrait faire face à 19 tempêtes nommées, dont certaines pourraient devenir des ouragans de catégorie trois.

En moyenne, le Canada voit 13 tempêtes nommées en une saison et Centre canadien des ouragans réagit à trois ou quatre cyclones tropicaux par an. Cependant, une combinaison de facteurs climatiques majeurs, y compris des températures de surface de la mer plus chaudes que la moyenne, est la raison probable du temps agité cette saison.

Phillips a déclaré que, même s’il voulait rappeler aux Canadiens des zones à risque élevé d’avoir un plan d’urgence, il comprend qu’il peut être difficile de se préparer à une catastrophe naturelle pendant une pandémie.

« Je peux vous dire clairement qu’il ne s’agit pas d’évacuer ou de ne pas évacuer à cause de la pandémie, c’est une question de [I’ve seen it in the U.S.] au lieu d’envoyer des gens dans des gymnases et des écoles, ils [government officials] pourrait louer des hôtels pour avoir cette distance physique. Il est donc clair que c’est un défi supplémentaire que nous n’avons jamais affronté auparavant pour ce qui est d’alerter les gens sur les risques de la saison des ouragans », a-t-il déclaré lundi sur CTV’S Your Morning.

Selon la déclaration d’Environnement Canada en mai, les Canadiens devraient prendre toutes les précautions nécessaires pour se préparer à un ouragan.

«Le Centre canadien de prévision des ouragans encourage les Canadiens à se préparer pour la saison des ouragans 2020 en assemblant des trousses d’urgence, en préparant leurs maisons et leurs propriétés et en suivant les bulletins d’ouragan du Centre en ligne ou par les médias locaux», indique le communiqué.

La Croix-Rouge canadienne est souvent en première ligne en cas de catastrophe naturelle, donnant accès à la nourriture, aux vêtements, à un abri et à d’autres services personnels. Cependant, avec la pandémie en cours, le coordinateur de la gestion des urgences, John Spicer, a déclaré que les services, en particulier les refuges, évoluent au milieu de la pandémie.

«Au cours des deux derniers mois, nous avons été en contact avec divers groupes communautaires ainsi qu’avec des fournisseurs d’hébergement commercial juste pour connaître leur disponibilité pour certains hébergements qui pourraient être nécessaires», a déclaré Spicer à CTVNews.ca lors d’une entrevue téléphonique lundi.

Les abris d’urgence comprennent souvent des centres communautaires ou des écoles locales; cependant, pratiquer la distance physique dans un espace confiné peut être difficile.

«En règle générale, nous utilisons des abris collectifs dans de nombreux types de catastrophes différentes, mais compte tenu de la situation actuelle, nous examinerons d’autres options disponibles. Nous aurons donc des logements commerciaux à notre disposition si nous en avons besoin et les abris collectifs ne seront qu’un dernier recours », a-t-il déclaré.

Spicer a déclaré que leurs méthodes de bénévolat évoluent également car les volontaires qui seraient normalement physiquement présents sur un site sinistré sont invités à essayer d’aider par téléphone en premier. L’aide par téléphone implique une assistance sur la façon de faire face à une crise et Spicer a également déclaré que la Croix-Rouge peut désormais transférer électroniquement l’aide monétaire par courrier électronique pour aider à fournir un soutien alimentaire ou tout autre besoin urgent. Bien que la Croix-Rouge canadienne ait accès à un équipement de protection individuelle (EPI), Spicer a déclaré qu’il en manquait. Les Canadiens sont priés de se préparer aux ouragans cette saison comme ils le feraient pour toute autre catastrophe naturelle, a déclaré Spicer, et de demander l’aide d’organisations de crise même pendant la pandémie.

« Ils [Canadians] devrait toujours avoir un Trousse d’urgence préparée en 72 heures prêt à partir et autosuffisant pendant 72 heures jusqu’à ce que l’aide soit disponible. Je pense qu’il est plus important que jamais de garantir qu’un kit préparé est stocké et prêt à être utilisé en cas de besoin », a-t-il déclaré. «Nous sommes toujours là pour eux. Nous sommes toujours là pour vous aider et nous évoluerons comme la plupart des organisations de nos jours pour nous assurer que nous pouvons fournir le service requis. « 

À TRAVERS LA FRONTIÈRE

Dans l’État du soleil, les responsables de la Floride disent qu’ils utiliseront les écoles et 200 hôtels comme abris, mais ils doivent d’abord être désinfectés et tous les meubles sont retirés avant de pouvoir être utilisés. Des points de contrôle seront également mis en place pour les évacués où ils subiront un examen de santé, y compris la vérification de leur température.

Alors que les évacués potentiels devraient disposer de fournitures d’urgence adaptées aux besoins de leur foyer, l’équipement de protection individuelle devrait être en nombre insuffisant pour les évacués et les volontaires. À elle seule, la Floride a enregistré plus de 50 000 cas de COVID-19 et, comme le nombre de cas continue d’augmenter, le nombre de volontaires de secours après l’ouragan devrait également diminuer.

Le Missouri est confronté à ce problème de bénévolat, en particulier à Clarksville, qui est situé près du fleuve Mississippi. Clarksville dépend fortement du soutien des organisations locales, de la Federal Emergency Management Agency (FEMA) et des bénévoles. Comme la ville ne peut se permettre une barrière permanente contre les inondations près de la rivière, les bénévoles aideront à construire une paroi rocheuse de huit pieds, avec des sacs de sable sur le dessus pour empêcher l’eau de la rivière d’entrer dans la ville. La Croix-Rouge américaine devrait aider l’État avec des volontaires de sa propre organisation, mais le danger de propagation du virus dans un grand groupe demeure.

La saison des ouragans dure généralement du 1er juin au 30 novembre.

Avec des fichiers de CNN

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.