La ville d’Alabama supprime la statue confédérée sans avertissement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

MOBILE, ALA. –
Vendredi matin, la ville portuaire d’Alabama a enlevé une statue d’un officier de marine confédéré après des jours de protestations contre le meurtre de George Floyd par la police, le maire affirmant que le monument était une « distraction potentielle » pour se concentrer sur l’avenir de la ville.

La ressemblance de bronze de l’amiral Raphael Semmes, qui se tenait au milieu d’une rue du centre-ville près du front de mer de Mobile depuis 120 ans, était devenue un point d’éclair pour protester dans la ville de Gulf Coast. Vandalisé lors d’une manifestation cette semaine puis nettoyé par la ville, il a été retiré du jour au lendemain sans aucun avis public.

Le maire Sandy Stimpson, dans une série de messages envoyés sur Twitter, a déclaré qu’il avait ordonné le retrait. La décision de démonter la statue ne concernait pas Semmes ou le monument lui-même, « et ce n’est pas une tentative de réécrire l’histoire », écrit-il.

« Déplacer cette statue ne changera pas le passé. Il s’agit d’éliminer une distraction potentielle afin que nous puissions nous concentrer clairement sur l’avenir de notre ville », a déclaré Stimpson.

La ville n’a pas voulu dire où la statue avait été prise ni ce qui en serait fait, et elle n’a pas exclu la possibilité qu’elle soit remise à son emplacement d’origine.

D’autres symboles confédérés sont descendus dans le Sud alors que les appels à se débarrasser des monuments rebelles s’intensifiaient lors des manifestations contre la mort de Floyd, dans lesquelles un policier de Minneapolis était accusé de meurtre.

La ville de Birmingham a supprimé un obélisque imposant après qu’une autre statue a été renversée par des manifestants. Le gouverneur de Virginie a décidé de retirer une immense statue du général Robert E. Lee à Richmond, en Virginie, après que les autorités de la ville eurent annoncé qu’elles supprimeraient d’autres monuments confédérés de Monument Avenue.

Semmes était un voleur de commerce confédéré, coulant des navires alliés de l’Union pendant la guerre civile. Selon l’Encyclopedia of Alabama, il a été emprisonné pour trahison à New York avant de retourner dans le Sud après la guerre, et les autorités américaines lui ont par la suite interdit de prendre ses fonctions de juge élu à Mobile.

Il consacra ses dernières années à la rédaction de ses mémoires et devint un héros de la « cause perdue » pour les Sudistes qui déploraient la fin de la Confédération. La statue a été consacrée en 1900, l’année avant que l’Alabama ne ratifie une Constitution qui établissait la suprématie des blancs dans l’État en privant essentiellement les Noirs et les pauvres Blancs.

Semmes, une ville de plusieurs milliers d’habitants près de Mobile, a été constituée en 2010 et nommée en son honneur.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus