Liban: une Nigériane mise en vente par son employeur refuse de rentrer chez elle

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La femme nigériane dont la vente a été annoncée sur Facebook au Liban a refusé de rentrer chez elle, selon le chef de la commission de la diaspora nigériane.

La femme était vendue pour 1 000 $. Elle a été secourue par les autorités libanaises et emmenée à l’ambassade du Nigéria à Beyrouth.

L’annonce a provoqué un tollé au Nigéria et l’homme soupçonné d’être impliqué dans l’annonce a été arrêté.

La femme de 30 ans affirme maintenant avoir trouvé un autre emploi au Liban.

La chef de la commission Abike Dabiri-Erewa a déclaré qu’elle avait tenté de convaincre de rentrer chez elle mais qu’elle avait refusé.

« Même la secrétaire du gouvernement de l’État (SSG) de l’État d’Oyo, d’où elle est originaire, lui a parlé. Nous espérons simplement que les Nigérians qui vont travailler au Liban seront correctement traités et non traités comme des esclaves », a déclaré Mme Dabiri-Erewa. .

Elle a déclaré que le gouvernement libanais avait ramené 69 des 79 Nigérians qui se trouvaient au Liban. Les 69 sont actuellement en quarantaine.

L’ambassade du Liban a cessé de délivrer des visas aux Nigérians cherchant du travail domestique au Liban après l’incident.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus