Virtual no more – le vrai Michel-Ange impressionne à nouveau dans les musées du Vatican

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Si vous avez déjà rêvé d’être dans la Chapelle Sixtine sans avoir l’impression de vous tendre le cou dans un bus touristique à toit ouvert bondé, c’est maintenant votre chance.

Les musées du Vatican ont rouvert au public lundi après avoir été fermés pendant près de trois mois en raison de la fermeture du coronavirus.

Les musées, qui abritent certains des plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance au monde ainsi que d’anciens objets romains et égyptiens, ne peuvent désormais être visités qu’en effectuant des réservations en ligne afin de contrôler le nombre de personnes présentes en même temps.

Les visiteurs font vérifier leur température par des scanners thermiques à distance et doivent porter des masques.

Pourtant, c’était un petit inconvénient en échange d’être l’une des 25 personnes à la fois lundi dans la chapelle Sixtine, avec son célèbre plafond et son panneau du Jugement dernier peints par Michel-Ange au 16ème siècle.

« Les musées du Vatican sont généralement inaccessibles en raison de la grande foule de touristes, en particulier des étrangers », a déclaré Marisa, une romaine qui a refusé de donner son nom de famille.

« Nous avons profité du fait qu’il n’y a pas beaucoup de touristes pour voir la beauté qui est ici, et c’était très émouvant », a-t-elle déclaré.

Les musées ont accueilli quelque 7 millions de visiteurs l’année dernière et sont la source de revenus la plus fiable du Saint-Siège, générant auparavant environ 100 millions de dollars par an.

Ce nombre ne sera probablement pas revu avant un certain temps en raison de l’effet de la pandémie sur les industries du voyage et de l’hôtellerie.

Pendant la fermeture, les amateurs d’art pourraient visiter les musées via des visites virtuelles en ligne, mais la plupart conviendraient qu’il n’y a rien de tel que la vraie chose.

« Bien sûr, une visite numérique est importante, mais une véritable visite des véritables œuvres d’art ne peut jamais être remplacée par une visite virtuelle de notre patrimoine », a déclaré Barbara Jatta, directrice des musées.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus