Coman buteur avec le Bayern, Pavard solide

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’attaquant international Kingsley Coman, buteur, a brillé avec le Bayern Munich à Leverkusen (4-2), samedi lors d’une après-midi qui a vu ses coéquipiers Benjamin Pavard signer une prestation solide et Lucas Hernandez entrer en jeu.

L’ailier droit, pour sa quatrième titularisation consécutive, a fait souffrir la défense du Bayer, en faisant parler sa vitesse et son sens de la profondeur.

Il a égalisé en allant remporter son duel face à Lukas Hradecky au terme d’une course de 50 mètres, sur une belle ouverture de Leon Goretzka (27e). Il s’agit de sa troisième réalisation de la saison en Bundesliga.

L’ancien Parisien est encore dans le bon coup lors du deuxième but, en étant à l’avant-dernière passe. Sa remise a profité à Thomas Müller, qui a pu décaler Goretzka pour le 2-1 (42e).

Il a aussi été impliqué sur deux contres dangereux en seconde période, mais ni Müller (50e) ni Serge Gnabry (64e) n’ont réussi à faire fructifier ses centres.

Bref, l’après-midi a été active pour l’attaquant de 23 ans, à peine ternie par un carton jaune pour simulation en tout début de rencontre (8e). Le Croate Ivan Perisic l’a remplacé à la 66e minute.

Dans son couloir droit, Benjamin Pavard s’est montré solide en défense, profitant de la large domination bavaroise pour passer une rencontre sereine sur ce plan-là. Néanmoins, il s’est montré timide en attaque, même si c’est lui qui trouve Coman sur l’action du 2-1.

Le champion du monde Lucas Hernandez est entré à la 84e minute. Après une alerte aux adducteurs lors de la journée précédente, samedi contre Düsseldorf (5-0), qui l’a contraint à être remplacé à la mi-temps, le défenseur a montré qu’il allait mieux physiquement.

Côté Leverkusen, le jeune Moussa Diaby, international Espoirs, est parvenu à se montrer, mais, à l’image de son équipe privée du buteur Kai Havertz, ses tentatives ont manqué de tranchant (38e, 49e, 64e, 78e).

Mais c’est également lui qui est à l’origine de l’égalisation bavaroise, en perdant la balle au milieu de terrain face à Goretzka.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus