Le Vatican arrête un homme pour extorsion et détournement de fonds

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un homme d’affaires italien qui a aidé le Vatican à acheter une propriété de luxe à Londres dans le cadre d’un accord controversé a été arrêté par la police du Vatican.

Gianluigi Torzi est accusé d’extorsion, de détournement de fonds, de fraude aggravée et de blanchiment d’argent dans le cadre de l’accord de 200 millions de dollars.

Il est détenu dans la caserne de la police du Vatican et risque jusqu’à 12 ans de prison s’il est reconnu coupable.

L’achat de l’immeuble en 2018 fait l’objet d’une enquête en cours.

A lire aussi: le pape met en garde contre le risque de violences domestiques

L’immeuble de Sloane Avenue, dans le quartier exclusif de Chelsea à Londres, avait été acheté avec l’argent de l’église par le Secrétariat d’État, l’organisme chargé des fonctions diplomatiques et politiques du Vatican.

Mais il est allégué que le prix a été considérablement gonflé.

En octobre, la police a fait une descente dans le bureau du Secrétariat et saisi des documents et des ordinateurs, et le Vatican a suspendu cinq fonctionnaires, les excluant de la cité-état.

Accord corrompus

Le pape François a suggéré que certaines parties de l’accord conclu étaient corrompues, affirmant « qu’ils ont fait des choses qui ne semblent pas propres ».

La Secrétariat d’État contrôle les millions de dollars donnés par les catholiques à travers le monde.

Une note interne du Vatican sur l’enquête sur les cinq responsables a été divulguée aux médias, après quoi le chef de la police du Vatican a démissionné.

En février, des ordinateurs et des documents appartenant au haut responsable financier Alberto Perlasca ont été saisis par la police du Vatican.

Plus tôt cette semaine, le Pape a publié une nouvelle loi visant à renforcer la transparence des transactions financières du Vatican. Cependant, l’année dernière, il a défendu la pratique d’acheter une propriété avec de l’argent de l’Église, suggérant que c’était un bon investissement.

L’Église catholique se remet toujours d’une série de scandales concernant la dissimulation des abus sexuels commis par ses prêtres.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus