Mélanger sentiments et relations sexuelles nuirait à votre libido

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’étude publiée dans la revue Evolutionary Behavioral Sciences explique que dans un couple hétérosexuel établi depuis plusieurs années, l’homme initie en moyenne trois fois plus les relations sexuelles que sa partenaire.

Cependant, les chercheurs se sont rendu compte que dans certains couples, c’était bien la femme qui était plus fréquemment à l’origine de l’acte sexuel, mettant à mal la première théorie. Dès lors, les psychologues ont voulu comprendre les facteurs qui pouvaient influencer la libido.

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont interrogé 92 couples formés depuis un mois à neuf ans et âgés de 19 à 30 ans. Les couples entretenaient des rapports sexuels en moyenne deux à trois fois par semaine. Les réponses récoltées leur ont permis d’arriver à la conclusion suivante: les participantes qui ont déclaré être ouvertes à l’idée d’avoir des relations sexuelles sans sentiments (sans pour autant en avoir) étaient aussi celles qui étaient les plus “demandeuses” dans leur couple.

Selon le professeur Edward Ottesen Kennai qui est à l’origine de l’étude, ce résultat est “un marqueur de la capacité des personnes à séparer les aspects sexuels d’une relation et les aspects émotionnels”.  Selon lui, c’est un phénomène qu’on retrouve davantage chez les hommes, ce qui explique qu’ils soient, de manière générale, plus fréquemment à l’initiative de l’acte sexuel.

La passion avant tout

Toujours selon l’étude, plus la relation est longue, plus les rapports sexuels se font rares. D’après les chercheurs, le fait de fantasmer sur une tierce personne serait l’une des causes de cette “baisse de régime”.  “L’amour est un mécanisme d’engagement et il y a moins de passion et de désir dans une relation si un partenaire s’intéresse aux autres”, détaille Leif Edward Ottesen Kennair, professeur au Département de psychologie du NTNU.

Pour Trond Viggo Grøntvedt, postdoctorant au département de psychologie du NTNU, l’amour et la confiance sont des bases essentielles dans un couple, mais elles ne garantissent pas pour autant une vie sexuelle épanouie sur le long terme. “La passion, quant à elle, est la seule variante qui influence réellement la fréquence des rapports sexuels”, conclut-il.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus