La France et Hong Kong renflouent l’aviation alors que la frustration monte au Royaume-Uni

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
ben-smith-air-france-e1538070886503

L’industrie aéronautique traverse une crise profonde et les gouvernements du monde entier ont réagi. Aujourd’hui seulement, nous avons vu l’annonce d’un important programme de soutien à l’aérospatiale en France, tandis que Cathay Pacific a reçu un renflouement de 5 milliards d’Euros du gouvernement de Hong Kong.

Les verrouillages ont contraint les compagnies aériennes à clouer les avions au sol, les privant d’une grande partie de leurs revenus. Cela signifie à leur tour qu’ils auront du mal à se permettre de nouveaux avions, de sorte que les fabricants ont dû réduire leur production – obligeant ainsi leurs fournisseurs à réduire également.

En France, quelque 300 000 emplois dépendent de l’industrie aérospatiale. C’est pourquoi le gouvernement de Paris pense qu’il vaut la peine de fournir quelque 13,5 milliards d’Euros de subventions, de prêts et de garanties (6 milliards d’Euros pour Air France uniquement) pour le soutenir.

Au Royaume-Uni, en revanche, il y a eu peu de largesses gouvernementales. Easyjet et British Airways ont emprunté dans le cadre des programmes de prêts Covid-19, et de nombreuses entreprises ont pu mettre des employés en disponibilité. Mais il n’y a rien eu à l’échelle des sauvetages vus ailleurs. Et les suppressions d’emplois s’accumulent.

Les gens de l’industrie disent qu’il y a une profonde frustration que le gouvernement britannique soit disposé à introduire un régime de quarantaine rigoureux qui menace de faire plus de dégâts, mais n’a pas fait grand-chose pour les aider.

Le temps, disent-ils, s’épuise.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus