Val-de-Marne : elle met son fils à genou en guise de punition et écope de trois ans de prison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une femme a écopé de trois de prison ferme dont deux avec sursis  pour avoir , avec l’aide d’une amie, d’avoir fait s’agenouiller de longues heures son fils de 14 ans sur un manche à balai, rapporte Le Parisien.

Cette femme de 46 ans est comparu libre pour avoir commis des violences sur ses enfants.

En particulier cette invraisemblable punition infligée à l’adolescent le 19 janvier à Vincennes.

Selon le récit de Le Parisien,  l’enfant avait été puni pour une raison anodine. La maman l’avait alors obligé à recopier des biographies de dictateurs. Mais il désobéit et regarde la télévision.

C’est là que tout dégénère. Elle oblige l’adolescent à s’agenouiller dans le salon sur le manche d’un balai, les mains derrière la tête, une punition qui a duré près de 8 heures

Quand, trop fatigué, il les baisse, elle se saisit d’un ruban adhésif, le ligote et le bâillonne.

Pour bien attacher l’enfant, la mère de famille reçoit l’aide de son amie qui comparaissait, elle, pour complicité. Cette copine, une ancienne assistante maternelle, était hébergée dans l’appartement depuis plus de deux ans. « Kevin* va tomber deux ou trois fois, décrit la présidente. Sa mère le tire par les cheveux pour le redresser. »

C’est un voisin qui a assisté à la scène depuis une fenêtre qui va appeler les secours. « Une scène de séquestration », souligne l’un des assesseurs en s’adressant à la maman. Le procureur ajoutera : « On a traité un enfant pire qu’un prisonnier de guerre ». Kévin sera libéré à l’arrivée de la police dans l’appartement.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus