Technologie

Pas de smartphone, pas de problème: Singapour déploie un dispositif de recherche de contacts coronavirus pour les seniors

Singapour distribue un numérique appareil de traçage des contacts pour les personnes qui n’utilisent pas de smartphones, dans le cadre des efforts de la ville-état pour contenir le coronavirus.

Les jetons TraceTogether sont destinés aux personnes âgées vulnérables qui ne sont pas connectées numériquement mais sont plus à risque de coronavirus, selon une déclaration de la Smart Nation and Digital Government Office (SNDGO).

La distribution a commencé dimanche et les jetons visent à protéger les personnes sans smartphone de la même manière que l’application TraceTogether existante, qui utilise Bluetooth pour alerter les utilisateurs s’ils ont été en contact avec quelqu’un qui a été testé positif pour le coronavirus.

Les jetons envoient des signaux Bluetooth à d’autres jetons ou smartphones avec l’application, et chacun utilise un code QR personnalisé.

Le suivi des coronavirus a suscité des inquiétudes quant à la confidentialité dans le monde, mais le SNDGO dit que toutes les données enregistrées seront cryptées et stockées pendant seulement 25 jours.

Les jetons collectent uniquement des données de proximité, plutôt que des données de géolocalisation, et n’ont aucune connectivité cellulaire ou Internet. Cela signifie que les données chiffrées ne peuvent pas être extraites du jeton à distance, et les données ne seront téléchargées que si l’individu teste positif pour le coronavirus, selon la déclaration.

Les jetons ont une autonomie estimée de six à neuf mois et n’ont pas besoin d’être chargés, en plus ils sont suffisamment petits et légers pour être suspendus à une longe.

Des équipes de volontaires livreront les jetons et fourniront des instructions d’utilisation simples, a déclaré SNDGO, qui continue de développer leur conception et leurs fonctionnalités pour les futurs lots.

Singapour a été l’un des premiers pays à déployer une application de suivi Bluetooth pleinement opérationnelle. L’application demande des informations personnelles, comme un numéro de téléphone portable, et les données sont partagées avec les autorités sanitaires après un diagnostic positif de coronavirus.

L’application est volontaire et le 8 juin, elle avait été téléchargée par 1,8 million de personnes, selon une fiche d’information du gouvernement. En juin de l’année dernière, Singapour a enregistré une population totale de 5,7 millions d’habitants.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.