Monde

600 000 habitants de Hong Kong votent pour les primaires pro-démocratie

Des centaines de milliers d’habitants de Hong Kong se sont présentés ce week-end pour voter lors d’une élection primaire non officielle organisée par le camp pro-démocratie de la ville alors qu’il se prépare à présenter des candidats pour un prochain scrutin législatif.

Les primaires ont eu lieu deux semaines après que Pékin a imposé une loi de sécurité nationale radicale sur le territoire semi-autonome, ce qui est largement considéré comme entravant le cadre « un pays, deux systèmes » dans lequel la Grande-Bretagne a remis Hong Kong à la Chine en 1997. Il a été adopté en réponse aux manifestations massives de l’année dernière appelant à une plus grande démocratie et à une plus grande responsabilité de la police.

Des foules de gens se sont alignés aux bureaux de vote dans la chaleur estivale pour voter malgré un avertissement la semaine dernière par le ministre des Affaires constitutionnelles de Hong Kong, Eric Tsang, que les primaires pourraient être en violation de la nouvelle loi sur la sécurité nationale parce qu’elle interdit l’interférence et la perturbation des fonctions par le gouvernement local.

Les organisateurs ont rejeté les commentaires, affirmant qu’ils voulaient simplement tenir le gouvernement responsable en obtenant une majorité à la législature.

La nouvelle loi interdit ce que Pékin considère comme des activités sécessionnistes, subversives ou terroristes ou comme une intervention étrangère dans les affaires de Hong Kong. En vertu de la loi, la police dispose désormais de pouvoirs étendus pour effectuer des perquisitions sans mandat et ordonner aux fournisseurs de services Internet et aux plates-formes de supprimer les messages jugés contraires à la législation.

Vendredi, la police a fait une descente dans le bureau de l’Institut de recherche sur l’opinion publique, coorganisateur des primaires. Le système informatique a été soupçonné d’être piraté, provoquant une fuite de données, a déclaré la police dans un communiqué, et une enquête est en cours.

Le camp pro-démocratie de Hong Kong, qui comprend plusieurs partis, tente d’unir ses forces et d’utiliser les primaires comme guide pour présenter les meilleurs candidats aux élections législatives officielles de septembre. Son objectif est de remporter une majorité à l’Assemblée législative, ce qui est généralement biaisé vers le camp pro-Pékin.

Pour organiser les primaires, des militants pro-démocratie avaient collecté des fonds grâce au financement participatif. Ils se sont engagés à opposer leur veto au budget du gouvernement s’ils obtenaient une majorité à la législature. En vertu de la mini-constitution de Hong Kong, connue sous le nom de Loi fondamentale, le chef de la ville doit démissionner si un projet de loi important tel que le budget fait l’objet d’un veto à deux reprises.

Les organisateurs ont déclaré dimanche que près de 600 000 personnes ont voté dans les bureaux de vote installés à travers la ville, dépassant les estimations des organisateurs d’un taux de participation de 170 000 personnes.

« Malgré la menace de la loi sur la sécurité nationale, il y a encore près de 600 000 personnes qui viennent voter », a déclaré Au Nok-hin, l’un des organisateurs des primaires. « Nous pouvons voir que les Hongkongais sont vraiment courageux. »

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.