Göbeklitepe à la mode à New York

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La célèbre créatrice de mode turque Özlem Süer présente sa collection exclusive inspirée de Göbeklitepe à New York, la ville qui a accueilli l’un des plus grands événements de la mode, la New York Fashion Week, la semaine dernière. Organisée par Emel Özer, l’exposition se déroule dans une salle d’exposition du Madison Square Garden. Pour sa collection pour célébrer «l’Année de Göbeklitepe», Süer s’est inspirée des fouilles sur le site qui ont changé l’histoire de l’humanité.

La collection présente les figures animales découvertes lors des fouilles de Göbeklitepe ainsi que les pierres en forme de T et les formes circulaires pour symboliser Göbeklitepe. La collection se distingue par ses imprimés et ses couleurs terre et ses formes de statue.

Reconnue pour son sens interdisciplinaire de la mode mêlant avant-garde, néo-romantique et expérimental, la créatrice de mode Süer est au cœur de la mode turque et mondiale depuis 30 ans. La créatrice mélange sa vision de la mode avec différentes disciplines de l’art et expose ses installations. Süer expose également ses performances de mode et d’art dans les centres de la mode du monde, y compris Düsseldorf, Tokyo, Milan, Moscou, Paris et Berlin.

Avant les découvertes archéologiques de Göbeklitepe, située dans la ville moderne de Şanlıurfa, dans le sud-est de la Turquie, les milieux universitaires pensaient que l’homme avait commencé à construire des temples après avoir adopté une vie sédentaire et abandonné ses pratiques de chasseur-cueilleur; cependant, Göbeklitepe, qui a été construit par les communautés de chasseurs-cueilleurs avant même qu’ils ne commencent à pratiquer l’agriculture, a complètement changé toute cette école de pensée.

Le site est également l’un des premiers exemples de la mise en place d’un système social avancé comme l’indiquent les monuments, les espaces sacrés et les motifs symboliques. Contrairement aux sites sacrés précédents où les rituels étaient principalement pratiqués dans des formations naturelles telles que des grottes, Göbeklitepe se distingue par des structures rectangulaires plus grandes et plus petites construites par les humains. Les historiens et les archéologues pensent que les structures telles que les piliers représentaient des ancêtres ou des dieux au néolithique.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus