Trump porte un masque pour la première fois alors que le coronavirus fait rage aux États-Unis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président américain Donald Trump a porté un masque facial en public pour la première fois samedi, cédant finalement à une pression intense pour donner l’exemple en matière de santé publique alors que le coronavirus se déchaîne à travers l’Amérique.

Trump portait un masque sombre avec le sceau présidentiel alors qu’il traversait les couloirs de l’hôpital militaire Walter Reed à l’extérieur de Washington, DC, pour rencontrer des vétérans blessés.

Trump est passé devant les journalistes et n’a pas cessé de leur parler de ce qui était devenu un moment très attendu – aurait-il changé d’avis sur une pratique recommandée par les propres experts médicaux du gouvernement?

« Je n’ai jamais été contre les masques, mais je pense qu’ils ont un temps et un lieu », a déclaré Trump en quittant la Maison Blanche.

Selon des informations publiées cette semaine, des aides ont pratiquement supplié le président de céder et de porter un masque en public – et de se laisser photographier – alors que les cas de coronavirus montaient en flèche dans certains États et que Trump suivait mal le démocrate Joe Biden dans les sondages avant les élections de novembre.

Trump a fermement défendu la gestion de la pandémie par son administration, même si les États-Unis sont le pays le plus durement touché au monde.

Le pays a récemment connu plusieurs jours de plus de 60000 nouveaux cas, près de 135000 personnes sont décédées et les États ont dû déterminer par eux-mêmes comment rouvrir sans une stratégie claire et cohérente de la Maison Blanche.

«Quatre mois gaspillés»

Porter ou non un masque est devenu une sorte de pivot politique pour une Amérique profondément divisée.

Les conservateurs qui soutiennent Trump refusent souvent d’en donner un au motif que cela empiète sur leur liberté, tandis que les progressistes ont tendance à soutenir la pratique comme une preuve de responsabilité collective à un moment de crise de la vie ou de la mort.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis recommandent aux gens de porter des masques en public lorsqu’ils ne peuvent pas se distancier socialement.

Mais Trump – lors de rassemblements politiques, de briefings médiatiques et ailleurs – a évité à plusieurs reprises de porter un masque, même après que des membres du personnel de la Maison Blanche se soient révélés positifs pour le virus et que de plus en plus d’assistants, dont le vice-président Mike Pence, se sont mis à les porter.

En mai, Trump s’est même moqué de Biden lorsque ce dernier a commencé à porter un masque en public, partageant un tweet qui présentait une photo peu flatteuse de l’ancien vice-président dans un visage noir.

La campagne Biden a critiqué Trump pour ne pas avoir porté de masque plus tôt.

« Donald Trump a passé des mois à ignorer les conseils d’experts médicaux et à politiser le port d’un masque, l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour empêcher la propagation du virus », a déclaré le porte-parole de Biden, Andrew Bates, dans un communiqué, selon NBC News.

« Plutôt que de prendre des responsabilités et de diriger, il a perdu quatre mois que les Américains ont fait des sacrifices en attisant les divisions et en décourageant activement les gens de prendre une mesure très fondamentale pour se protéger mutuellement. »

Trump aurait déclaré à ses collaborateurs que le port d’un masque le rendrait faible et qu’il ne pouvait pas accepter l’idée de laisser les médias le photographier en un seul.

Bien qu’il n’en porte pas lui-même, Trump a envoyé des signaux mitigés sur les masques, reconnaissant qu’ils seraient appropriés s’ils étaient portés dans un environnement intérieur où les gens étaient proches les uns des autres. Mais il a accusé les journalistes de les porter pour être politiquement correct.

Il reste à savoir si Trump portera régulièrement un masque.

Même samedi, alors qu’il quittait la Maison Blanche pour se rendre au Centre médical militaire national Walter Reed, Trump a fait entendre qu’il porterait un masque uniquement parce qu’il serait à l’hôpital – pas qu’il était venu et avait embrassé l’idée d’en enfiler un régulièrement.

« Je pense que lorsque vous êtes à l’hôpital, en particulier dans ce contexte particulier, où vous parlez à beaucoup de soldats et de personnes qui, dans certains cas, viennent de quitter les tables d’opération, je pense que c’est une bonne chose à porter un masque « , a déclaré Trump aux journalistes.

Sur son site Web, Walter Reed porte cette recommandation: «Chaque fois que vous êtes en public, comme dans votre épicerie ou pharmacie locale, où il est difficile de maintenir 6 pieds de distance sociale, vous devez porter un couvre-visage en tissu.»

L’établissement note également que les Centers for Disease Control and Prevention recommandent de porter des couvertures en tissu pour ralentir la propagation du coronavirus. »

Les États-Unis, le pays le plus durement touché par le coronavirus, ont enregistré samedi 66 528 nouveaux cas, un record pour une période de 24 heures, selon un décompte de l’Université Johns Hopkins.

Le pays a maintenant enregistré un total de 3 242 073 infections, a indiqué l’université basée à Baltimore dans ses dernières données à 20h30 (12h30 GMT dimanche).

Le nombre de morts s’élève à 134 729, avec 760 décès supplémentaires comptabilisés.

Les États-Unis ont enregistré quotidiennement plus de 60 000 nouveaux cas au cours des quatre derniers jours.

Des cas ont également explosé en Floride, où Disney World a rouvert samedi deux de ses quatre parcs à thème d’Orlando, alors même que l’État a signalé 10 360 nouvelles infections et 95 décès.

Les visiteurs de samedi avaient réservé leurs billets à l’avance, ce qui permettait à Disney de contrôler le nombre de personnes dans le parc et de s’adapter aux distanciations sociales.

Les visiteurs devaient subir des contrôles de température et un désinfectant pour les mains était largement disponible.

Disney a déclaré qu’il imposait une distance sociale de 6 pieds (2 mètres) dans les attractions et à l’intérieur des magasins.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus