Un comédien ‘Sneaky’ écrase la piste de Chanel à la Fashion Week de Paris

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le mannequin Gigi Hadid a affronté un gatecrasher lors du défilé Chanel à Paris mardi, après que le farceur est entré sans contrôle sur le podium avec les modèles pour la grande finale.

L’humoriste française a couru de son siège et a rejoint les mannequins lors de leur dernière promenade le long d’un décor spectaculaire recréant les toits de Paris à l’intérieur du Grand Palais.

Alors que les gardes de sécurité pataugeaient, Hadid a confronté le charlatan alors qu’elle tentait de pousser plus loin les modèles, les deux se faisant face sur le plateau.

L’infiltratrice audacieuse, Marie Benoliel, une bande dessinée et YouTuber connue sous le nom de Marie S’Infiltre (Marie Sneaks In), était vêtue de la tête aux pieds dans un costume et un chapeau en tweed pied-de-poule en forme de Chanel noir et blanc.

Elle avait déjoué le salon de lingerie d’Etam plus tôt dans la semaine de la mode à Paris avec des sous-vêtements en argent et un masque de sommeil.

Après sa cascade Chanel, elle est allée sur Instagram pour déclarer: « Marie S’Infiltre frappe à nouveau! »

Les gardes n’ont réalisé qu’elle avait rejoint les mannequins que lorsqu’il était trop tard pour intervenir.

«Je ne pouvais pas arrêter de rire»

« Je ne pouvais pas m’arrêter de rire parce que les malheureux gardes de sécurité ne pouvaient pas la repérer dans la programmation », a déclaré la patronne du New York Times Elizabeth Paton, qui était au premier rang.

À ce moment-là, Benoliel lui donnait tout, se dandinant sur le podium avec ses mains sur ses hanches comme un mannequin.

Quelques instants plus tard, alors qu’elle quittait la ligne de mannequins pour se poser plus haut sur le toit, Hadid se dirigea vers elle pour bloquer résolument son chemin avant que le mannequin visiblement vexé n’escorte le comédien hors des coulisses.

Chanel a déclaré à l’AFP que la femme les avait pris par surprise, mais que « ce n’est pas la première fois qu’elle le fait ».

« Nous n’allons pas en faire un drame », a ajouté une porte-parole de Chanel.

« Nous aurions préféré que cela ne se soit pas produit. »

Ils ont dit que Benoliel a été « escorté à la sortie par notre personnel de sécurité par la suite ».

Cardi B ‘un peu effrayé’

Avec la première rangée remplie de célébrités du rappeur américain Cardi B à la star de la K-pop Jennie et de l’actrice française Isabelle Adjani, la sécurité était serrée.

Cardi B a dit qu’elle « aimait le spectacle » mais a admis plus tard au Women’s Wear Daily que « j’ai eu un peu peur quand la fille du foyer s’est envolée. »

Les mannequins ont à peine cligné des yeux que le comédien a grimpé sur le podium, lui faisant de la place alors qu’ils filaient dans les coulisses.

Ce n’est que lorsqu’elle a doublé pour traire son grand moment au maximum que Hadid a agi.

La plupart des centaines de fashionistas de l’émission n’ont pas réalisé ce qui s’était passé en applaudissant ou en filmant la finale avec leurs smartphones.

Le profil YouTube de Benoliel décrit son alter ego « Marie » comme un personnage « qui se faufile partout pour révéler la réalité comique cachée dans les informations ».

La créatrice Chanel Virginie Viard avait remonté le temps dans son défilé printemps-été, avec un bataillon de mannequins canalisant la sophistication insouciante des mondains des années 60.

Hommage à la nouvelle vague française

Viard a déclaré qu’elle s’était inspirée de l’actrice hollywoodienne Kristen Stewart et des films français de la nouvelle vague révolutionnaire des années 1960.

« Les toits de Paris évoquent pour moi la Nouvelle Vague », a-t-elle expliqué. « Je pensais à Kristen Stewart incarnant Jean Seberg et toutes les actrices que Gabrielle (Coco) Chanel habillait à l’époque », a-t-elle ajouté, faisant référence au fondateur de la marque.

Stewart joue Seberg, la star du film de 1960 de Jean-Luc Godard « Breathless » qui a lancé la Nouvelle Vague, dans un nouveau biopic présenté au festival du film de Venise le mois dernier.

Comme plusieurs défilés parisiens au cours des neuf derniers jours, les vêtements de Chanel ont marqué un fort retour à la féminité après plusieurs saisons où l’androgynie a régné sur les podiums.

Avec ses références abondantes à la capitale française, Chanel a également rendu hommage aux tribus de style de la ville des années 1960 et du début des années 1970, qui ont également dominé les précédents spectacles de Céline et Saint Laurent.

Viard a repris la marque française emblématique en février après la mort de son légendaire designer Karl Lagerfeld.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus