Monde

690 millions de personnes ont souffert de la faim en 2019, selon l’ONU

Un rapport des Nations Unies publié lundi a indiqué que près de 690 millions de personnes – 1 sur 9 de la population mondiale – ont souffert de la faim l’année dernière, une révision à la baisse majeure des estimations précédentes.

Cependant, les agences des Nations Unies qui ont rédigé le rapport – l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) – ont averti que les chiffres est resté sur une tendance à la hausse inquiétante.

Il y avait 687,8 millions de personnes sous-alimentées en 2019, en hausse de près de 10 millions par rapport à 2018 et de près de 60 millions par rapport à 2014, selon le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (SOFI), publié chaque année.

L’édition de l’année dernière a donné une estimation de la faim dans le monde sensiblement plus élevée, d’environ 812 millions pour 2018.

« (La nouvelle) estimation est basée sur de nouvelles données sur la population, l’approvisionnement alimentaire et, plus important encore, sur de nouvelles données d’enquêtes auprès des ménages qui ont permis de réviser l’inégalité de la consommation alimentaire pour 13 pays, dont la Chine », ont indiqué les agences.

« La révision de l’estimation de la sous-alimentation pour la Chine depuis l’an 2000 a entraîné une baisse significative du nombre de personnes sous-alimentées dans le monde. C’est parce que la Chine compte un cinquième de la population mondiale », ont-ils ajouté.

« Néanmoins, la tendance n’a pas changé … après avoir diminué de façon constante pendant des décennies, la faim chronique a lentement commencé à augmenter en 2014 et continue de le faire », a-t-il ajouté.

Le rapport SOFI indique que 93 à 132 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir de la faim en 2020 « à la suite de la récession économique déclenchée par COVID-19 ».

La pandémie a perturbé la distribution de l’approvisionnement alimentaire et le flux des envois de fonds, « rendant encore plus difficile pour les populations pauvres et vulnérables d’avoir accès à une alimentation saine », a-t-il déclaré.

Le rapport a également révélé que 144 millions d’enfants de moins de 5 ans – 21% du total – souffraient d’un retard de croissance, ce qui signifie qu’ils sont trop petits pour leur âge et plus de 38 millions étaient en surpoids.

En 2019, l’Asie abritait la plupart des personnes souffrant de la faim dans le monde – 381 millions – mais l’Afrique, où le chiffre de l’année dernière était d’environ 250 millions, est l’endroit où leurs rangs gonflent au rythme le plus rapide.

Selon les tendances actuelles, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde devrait atteindre 841,4 millions en 2030, ce qui indique qu’un objectif de développement de l’ONU «Faim zéro» fixé pour cette année est très menacé.

Les agences ont déclaré que « le principal obstacle » à la lutte contre la faim et la malnutrition, y compris l’obésité, était le coût relativement élevé des régimes alimentaires et nutritifs.

« Il est inacceptable que, dans un monde qui produit suffisamment de nourriture pour nourrir l’ensemble de sa population, plus de 1,5 milliard de personnes ne puissent pas se permettre un régime qui réponde aux niveaux requis de nutriments essentiels et plus de 3 milliards de personnes ne puissent même pas se permettre le régime sain le moins cher », se sont-ils lamentés.

La baisse de la faim était jusqu’à récemment une réussite mondiale, en grande partie grâce au développement économique rapide en Asie. En 2015, l’ONU a déclaré que plus de 200 millions de personnes avaient été libérées de la faim depuis 1990.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.