Le Turkménistan «exempt de coronavirus» ordonne le port d’un masque pour lutter contre la «poussière»

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Turkménistan reclus lundi a recommandé que les résidents portent des masques à cause de la « poussière », même si le gouvernement insiste sur le fait que le pays est exempt de coronavirus.

L’annonce est intervenue après qu’une délégation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivée dans le pays d’Asie centrale la semaine dernière pour une mission de 10 jours examinant la réponse à la pandémie.

Le Turkménistan est l’un des rares pays à avoir encore déclaré des cas de coronavirus.

Dans un communiqué publié par l’agence d’information de l’État, le ministère de la Santé a déclaré que les gens devraient porter des masques en raison de « fortes concentrations de poussière » dans l’air.

« Il est fortement recommandé à chacun d’utiliser un équipement de protection individuelle pour protéger les voies respiratoires supérieures », a indiqué le ministère.

Il a également demandé aux résidents de maintenir une distance sociale d’au moins un mètre (3,3 pieds), mais n’a donné aucune explication.

Les autorités ont également demandé aux Turkmènes de ne pas se tenir trop près des climatiseurs après avoir passé du temps à l’extérieur, où les températures estivales dépassent régulièrement 40 degrés Celsius (104 degrés Fahrenheit).

Les chauffeurs des transports publics et des services de taxi ont mis une protection faciale pour la première fois lundi dernier à l’arrivée de la délégation de l’OMS.

La police avait auparavant été vue décourager des citoyens de porter des masques et une protection faciale était absente des événements de masse organisés par le gouvernement ces derniers mois, dont certains ont rassemblé des milliers de personnes.

En juin, l’OMS a commencé à recommander des masques pour les transports publics et d’autres situations où l’éloignement physique est impossible.

Le mois dernier, le ministère des Affaires étrangères a rejeté comme « fausses nouvelles » une alerte sanitaire de l’ambassade des États-Unis avertissant les Américains de cas potentiels de coronavirus dans le pays.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available