Les cinémas de retour dans les villes chinoises avec une faible infection virale

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Chine revient au cinéma. Après des mois de fermeture, un nombre limité de cinéphiles ont été autorisés à retourner dans les salles lundi dans des villes comme Shanghai, Hangzhou et Guilin où le risque d’infection par le virus est considéré comme faible.

Les cinéphiles portaient des masques, laissaient des sièges ouverts entre eux et observaient d’autres mesures de sécurité. Au théâtre Tianshan de Shanghai, un public s’est réuni pour une projection du long métrage de fabrication chinoise «A First Farewell».

Les travailleurs ont désinfecté et poli les théâtres de Pékin, qui dimanche a abaissé son niveau d’intervention d’urgence après avoir vu aucun nouveau cas d’infection locale en 14 jours.

Les conférences, expositions, événements sportifs, performances et cinémas devraient rouvrir progressivement après avoir passé les évaluations des risques et avec «les mesures de prévention nécessaires», a déclaré Chen Bei, secrétaire général adjoint du gouvernement de la ville.

Les Chinois sont des cinéphiles enthousiastes et le pays devrait dépasser les États-Unis cette année en tant que plus grand box-office du monde avant que la pandémie ne frappe.

La réouverture du cinéma intervient alors que la Chine assouplit de nombreuses restrictions tout en maintenant le port du masque, les contrôles de température et la distanciation sociale. Un groupe de cas dans l’extrême ouest du Xinjiang est la seule épidémie actuelle d’infections nationales en Chine, et des quarantaines obligatoires de deux semaines restent en vigueur pour les Chinois arrivant de l’étranger pour se prémunir contre les cas importés.

L’activité économique s’est progressivement redressée et la Chine a fait état d’une expansion étonnamment forte de 3,2% de son produit intérieur brut (PIB) au cours du dernier trimestre après la levée des verrouillages et la réouverture des usines et des magasins.

Cela a fait de la Chine la première économie à reprendre sa croissance économique depuis le début de la pandémie dans sa ville centrale de Wuhan. La contraction de 6,8% en janvier-mars a été le pire ralentissement du pays depuis au moins le milieu des années 1960.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus