Les moussons frappent l’Asie du Sud, tuant plus de 200 personnes

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Des semaines d’inondations et de glissements de terrain graves au Népal, en Inde et au Bangladesh ont fait plus de 200 morts, les hautes eaux continuant de menacer les communautés lundi.

Au Népal, les catastrophes naturelles déclenchées par de fortes pluies de mousson ont fait 114 morts depuis le 12 juin, 48 personnes étant portées disparues, selon l’agence nationale des catastrophes du Népal. La grande majorité des décès sont survenus en raison de glissements de terrain.

La plupart des rivières du Népal ont connu une nouvelle augmentation des niveaux d’eau en raison des pluies incessantes depuis samedi.

« Nous avons émis des alertes aux inondations dans les colonies situées à proximité de toutes les principales rivières du pays », a déclaré à dpa le porte-parole de l’agence de lutte contre les catastrophes, Janardan Sharma.

Au Bangladesh, au moins 21 personnes sont mortes, dont 16 enfants, et plus de 2,6 millions d’autres ont été bloquées ou déplacées, ont annoncé lundi des responsables.

De l’autre côté de la frontière, dans l’État indien d’Assam, dans l’est de l’Inde, 84 personnes sont mortes et 542908 autres ont été déplacées, bloquées chez elles ou subissant des dommages à leurs moyens de subsistance depuis le 22 mai, a déclaré lundi un responsable de la gestion des catastrophes.

Le Centre de prévision et d’alerte des inondations du Bangladesh a prédit que la situation pourrait s’aggraver avec les principaux fleuves qui devraient encore augmenter dans les sept prochains jours.

En Inde, les inondations ont également atteint les États du Bihar et du Jharkhand où les médias locaux ont fait état de 15 morts depuis le week-end. Plus de 100 animaux sauvages sont morts dans les inondations du parc national de Kaziranga, en Inde, qui abrite la plus grande population mondiale de rhinocéros à une corne.

Arifuzzaman Bhuiyan, responsable du Conseil du développement des eaux du Bangladesh, a déclaré que les inondations, qui ont commencé fin juin après de fortes pluies de mousson dans certaines parties du Bangladesh et de l’Inde, devraient commencer à reculer après une semaine.

L’Asie du Sud connaît des inondations presque chaque année pendant la saison de la mousson entre juin et septembre.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available