Les talibans se disent prêts pour des pourparlers avec Kaboul après l’Aïd al-Adha

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les talibans se disent prêts pour des pourparlers avec les dirigeants politiques afghans après la fête islamique de l’Aïd al-Adha à la fin du mois de juillet, offrant de remettre le dernier des prisonniers du gouvernement dans une semaine, à condition que le gouvernement libère le dernier de ses Prisonniers talibans.

L’offre faite par le porte-parole politique des talibans Suhail Shaheen dans un tweet jeudi soir fait suite à l’un des bouleversements les plus importants des talibans depuis des années. Le groupe a nommé le fils du redoutable fondateur du mouvement à la tête de sa branche militaire et des puissants membres du conseil de direction de son équipe de négociation.

Vendredi à Kaboul, le Haut Conseil pour la réconciliation nationale, qui a été créé en mai pour gérer les efforts de paix avec les talibans, a déclaré qu’il travaillait toujours sur la liste des prisonniers des talibans.

Javed Faisal, porte-parole du bureau du conseiller à la sécurité nationale afghane, a déclaré précédemment que près de 600 prisonniers talibans dont la libération est demandée ont été condamnés pour des crimes graves. Le gouvernement hésite à les libérer, a-t-il déclaré.

Il semblait peu probable que le gouvernement libère les prisonniers talibans restants avant la fête islamique.

La libération de 5 000 prisonniers talibans détenus par le gouvernement et de 1 000 membres du gouvernement et des responsables de la sécurité détenus par les talibans est prévue dans un accord entre les États-Unis et les talibans visant à mettre fin aux guerres incessantes en Afghanistan.

Selon l’accord, l’échange de prisonniers doit avoir lieu avant les pourparlers entre Kaboul et les talibans, considérés comme peut-être la partie la plus critique de l’accord.

Le tweet de Shaheen était la première offre à un calendrier pour les négociations, cependant, il a exigé que la libération du prisonnier soit achevée en premier et a refusé tout substitut à la liste des prisonniers soumise par les talibans.

Kaboul a offert de libérer les membres alternatifs talibans qu’ils ont en détention et qui, selon eux, n’ont pas été reconnus coupables de crimes graves. Les talibans ont refusé.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus